ZONE-ROUGE
APRES ENREGISTREMENT ET PRESENTATION,

PROFITE DES VIDEOS ZONE-ROUGE



 
FAQAccueilGalerieRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 le paddock de l'endurance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
kiki7266
Pilote officiel
Pilote officiel
avatar

Nombre de messages : 2591
Age : 44
Localisation : LAVAL
Auto/Moto : aprilia SR50R
Date d'inscription : 17/12/2007

MessageSujet: Re: le paddock de l'endurance   Jeu 27 Nov - 13:27

BMW M3 : Nouvelles photos de la dernière arme du Rahal-Letterman Racing.


Nous vous avons présenté la semaine dernière les premiers pas de la BMW M3 du Rahal-Letterman Racing à Road Atlanta (voir ici). Grâce à l'obligeance du team, nous sommes en mesure de vous présenter aujourd'hui davantage de photos de la GT2 allemande qui se frottera l'année prochaine à Ferrari et Porsche. Rappelons que les deux M3, dont une sera pilotée par Bill Auberlen et Joey Hand, débuteront en compétition dès les 12 Heures de Sebring.















Revenir en haut Aller en bas
kiki7266
Pilote officiel
Pilote officiel
avatar

Nombre de messages : 2591
Age : 44
Localisation : LAVAL
Auto/Moto : aprilia SR50R
Date d'inscription : 17/12/2007

MessageSujet: Re: le paddock de l'endurance   Jeu 27 Nov - 13:30

Team Modena avec… Ferrari en 2009 !

C’est la surprise du jour : le Team Modena engagera une Ferrari F430 GTC, en Le Mans Series et aux 24 Heures du Mans si l’équipe britannique reçoit une invitation de la part de l’ACO. Il y a quelques jours, nous vous rapportions les propos de Graham Scultz qui expliquait que son équipe étudiait différentes possibilités, dont certaines dans de nouveaux secteurs. Il s’agit donc d’un changement de catégorie pour l’écurie britannique, qui était jusqu’à présent engagée en GT1 avec une Aston Martin DBR9.

Le Team Modena a présenté ce programme comme « la première de ses campagnes pour 2009 ». Faut-il s’attendre à d’autres projets ? Probablement, mais les catégories et championnats concernés restent inconnus à ce jour. GT1 ou British GT, où l’équipe alignait des Lamborghini Gallardo en GT3 ? Toujours est-il que l’absence éventuelle de son Aston Martin DBR9 serait un gros coup dur pour le GT1 européen.

« Courir en GT2 sera un nouveau défi pour nous » explique Graham Schultz, le Team Principal. « La concurrence est forte dans cette catégorie en Le Mans Series, mais nous avons montré par le passé que nous pouvons nous imposer dans ce championnat. Nous sommes certains que nous serons capables de montrer le professionnalisme et la performance que les gens attendent de nous dans les courses internationales d’Endurance. »

« Nous avons connu les joies de la victoire avec notre Aston Martin DBR9 en GT1 »
poursuit Rick Bryan, le Directeur Sportif, « et nous avons apporté notre contribution au succès de ce modèle. Concernant 2009 et après, ce n’est pas un secret que Ferrari est mon premier amour. J’ai toujours eu de bonne relation avec Maranello, donc c’est un changement très excitant pour moi et pour l’ensemble de l’équipe. »

Pour Team Modena, cette décision de passer en GT2 s’apparente en tout cas à un choix stratégique. Alors que le GT1 semble clairement sur le déclin, la catégorie est en pleine expansion avec la présence de nombreux constructeurs. L’arrivée du Team Modena ne fait que confirmer le pouvoir d’attraction du GT2. L’équipe britannique fera certainement partie des favoris pour le titre, notamment face au Virgo Motorsport, double Champion sortant. Pour cela, il faudra un équipage de premier plan. D’ores et déjà en discussion avec plusieurs pilotes, le Team Modena espère annoncer le nom des heureux élus dans un futur proche.

D'après le communiqué du team,
Revenir en haut Aller en bas
kiki7266
Pilote officiel
Pilote officiel
avatar

Nombre de messages : 2591
Age : 44
Localisation : LAVAL
Auto/Moto : aprilia SR50R
Date d'inscription : 17/12/2007

MessageSujet: Re: le paddock de l'endurance   Ven 28 Nov - 19:24

Audi Sport 2009 : Trois R15 TDi à Sebring et au Mans !

Après une saison 2008 particulièrement fructueuse pour le constructeur Allemand, nous l’attendions avec une impatience non dissimulée ; le voilà. Audi Motorsport, par la voix du Docteur Wolfgang Ullrich, vient en effet de présenter, lors de la journée presse de l’Essen MotorShow, son programme sportif pour la prochaine saison 2009.

Comme nous le prévoyons, la firme aux anneaux engagera trois nouveaux prototypes LM « P1 » diesels aux 24 Heures du Mans 2009, répondants au nom de code R15. « Il était évident pour nous que nous devions développer une nouvelle voiture si nous voulions continuer à pouvoir remporter les 24 Heures du Mans. L’Audi R15 en est le résultat. L’étape entre l’actuelle R10 et la future R15 est encore plus important qu’entre la R8 et la R10. » précise le Dr Wolfgang Ullrich.

Cette nouvelle auto, développée toutefois sur la base de la R10, sera une P1 ouverte. Elle sera propulsée par un bloc moteur diesel TDi comme sa devancière. La R15 sera ainsi présentée au public et à la presse avant son début officiel en course, à savoir les 12 Heures de Sebring 2009, manche inaugurale de la future saison American Le Mans Series. Pour information, Audi Motorsport confiera l’engagement de ses nouvelles voitures au Team Joest. Cette annonce, certes techniquement retentissante, nous apporte un vent de déception sur le plan sportif. En effet, seul Sebring et Le Mans sont pour le moment au programme des R15, et aucune annonce n’est faite pour un engagement en Le Mans Series ou en ALMS. Après tant d’années de domination, de bagarres et de sucées, l’endurance avec un prototype semble lasser les dirigeants Allemands.


Dr Ullrich concluait ainsi cette conférence de presse : « 2008 a été la saison la plus importante en terme de sucées pour l’histoire d’Audi. Nous voulons continuer en 2009. Compte tenu de la crise économique et financière internationale, il est clair que le sport automobile doit également apporter une contribution à la réduction des couts. Il est d’autant plus agréable de pouvoir trouver les moyens de poursuivre nos deux grands projets, la nouvelle LMP1 et la voiture de DTM, ainsi que d’ajouter une autre corde à notre arc avec le programme client GT3. Cela démontre à quel point le sport automobile est précieux pour Audi. »

Du coté des pilotes, rien n’est pour le moment annoncé. Si nous sommes quasiment certains que Frank Biela et Emanuele Pirro raccrocheront leurs casques en 2009, il n’en est pas moins évident qu’ils resteront dans le giron Audi Sport et continueront d’apporter leur immense expérience et leur science de la course automobile aux pilotes en places. A eux deux ci vediamo et bis bald !
Revenir en haut Aller en bas
titou31
Pilote officiel
Pilote officiel
avatar

Nombre de messages : 7075
Age : 32
Localisation : toulouse
Auto/Moto : clio 1.9d et street triple R de 2009 et 990 sm 2009
Date d'inscription : 26/11/2006

MessageSujet: Re: le paddock de l'endurance   Ven 28 Nov - 20:31

pas mal du tou la m3 et la r8
Revenir en haut Aller en bas
http://www.neufstream.com/titou31
bishopraz
Pilote officiel
Pilote officiel
avatar

Nombre de messages : 3112
Age : 43
Localisation : Nostromo's corporate employers
Auto/Moto : ...Speed Triple...Clio200Cup...
Date d'inscription : 11/01/2008

MessageSujet: Re: le paddock de l'endurance   Ven 28 Nov - 20:41

Magnifiques ces voitures.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
kiki7266
Pilote officiel
Pilote officiel
avatar

Nombre de messages : 2591
Age : 44
Localisation : LAVAL
Auto/Moto : aprilia SR50R
Date d'inscription : 17/12/2007

MessageSujet: Re: le paddock de l'endurance   Lun 1 Déc - 9:43

plus beau et plus intéressant que la F1
Revenir en haut Aller en bas
kiki7266
Pilote officiel
Pilote officiel
avatar

Nombre de messages : 2591
Age : 44
Localisation : LAVAL
Auto/Moto : aprilia SR50R
Date d'inscription : 17/12/2007

MessageSujet: Re: le paddock de l'endurance   Mar 2 Déc - 12:07

FIA-GT : Analyse de la saison : Les GT1 passées au crible.

Comme depuis plusieurs saisons, le championnat FIA-GT s’est joué lors de l’ultime manche. Le rideau est donc tiré sur la saison 2008, avec deux nouveaux titres pour le Vitaphone Racing (Pilotes et Equipes). Force est de constater que les dix meetings ont été animés avec sept vainqueurs différents, représentant quatre modèles. Chaque équipe a connu son lot de mésaventures, excepté le Vitaphone Racing de Michael Bartels, qui a su allier fiabilité et régularité. Avec un calendrier stable malgré un déplacement en Argentine, SRO a su fidéliser les équipes présentes depuis maintenant plusieurs saisons. Reste maintenant à savoir ce que les teams feront en 2009 ? Poursuivre en GT1, passer en GT2 ou aller vers de nouveaux horizons ? 2009 risque bien de s’apparenter à une année de transition, en attendant un Championnat du Monde GT1 en 2010. Si le GT2 comme le GT3 semblent promis à de beaux jours, qu’en sera-t-il du GT1 ? Une chose semble acquise, le plateau 2009 devrait être au moins identique à celui de 2008, avec pourquoi pas l’arrivée de nouvelles équipes. Il reste environ quatre mois avant que les Media Days donnent une ébauche du plateau 2009.


Vitaphone Racing : La passe de trois !



Troisième titre en trois ans pour l’équipe de Michael Bartels, qui prouve si besoin en était la rigueur du team allemand et la supériorité de la Maserati MC12. Cependant, pour la première fois, le Vitaphone Racing est passé près de la correctionnelle, avec seulement deux victoires pour la paire championne Bartels/Bertolini (Spa, Zolder) et une pour Negrão/Ramos (Nogaro). En marquant des points sur toutes les manches avec comme moins bon résultat une sixième place, le duo italo-allemand a fait preuve d’une belle régularité, la stratégie de l’équipe n’étant jamais mise à mal. Avec une victoire aux 24 Heures de Spa et le renfort de Sarrazin/Van de Poele, la classique ardennaise a permis aux pilotes de la « 1 » de récolter 20 points. Après le titre décroché en 2006, Bartels/Bertolini raflent donc une deuxième couronne. Sur l'autre MC12, Miguel Ramos effectuait sa seconde saison sur la GT italienne, avec un nouvel équipier en la personne de Xandi Negrão. Pour ses débuts au volant d’une GT1, le Brésilien a fait preuve d’une belle pointe de vitesse. Avec une victoire à Nogaro et seulement deux abandons (Adria et San Luis), le duo de la Maserati n°2 termine troisième du championnat, avec également une seconde place aux 24 Heures de Spa. Titré également au classement « Equipes », le Vitaphone Racing gagne une invitation d’office aux 24 Heures du Mans 2009. Si l’équipe souhaite honorer son engagement, elle devra se trouver une nouvelle monture, comme ce fut le cas cette année. Avec trois Maserati dans ses ateliers, quel sera l’engagement du Vitaphone Racing en 2009 ? Une année supplémentaire avec les MC12 avec pourquoi pas un engagement aux 24 Heures du Nürburgring avec la Maserati Grand Turismo MC Concept, dont Andrea Bertolini a effectué les premiers tours de roues ? Affaire à suivre…

Bartels/Bertolini : Victoires à Spa et Zolder – aucun abandon – Champions 2008
Ramos/Negrão : Victoire à Nogaro – 2 abandons – 3ème du championnat


Phoenix Carsport : Le titre raté de peu !



Avec deux Corvette C6.R en piste, le Phoenix Carsport pouvait nourrir de gros espoirs. Au final, c’est la seconde place du classement « Pilotes » et « Equipes » qui récompensera l’équipe allemande, avec comme point d’orgue une sélection d’office aux 24 Heures du Mans 2009. Si Gollin/Hezemans étaient toujours en lice pour le titre en arrivant à San Luis, la chance qu’ils repartent avec le titre était infime, compte tenu de l’écart avec les leaders. Sans la bourde de Fabrizio Gollin à Bucarest (course 2) qui allait taper le mur alors que la victoire était nettement envisageable, la bagarre pour le titre aurait certainement été plus serrée encore. Même constat aux 24 Heures de Spa, où l’équipage n’est reparti des Ardennes belges qu’avec 7.5 points, contre 20 aux champions 2008. Que dire également de la faute d’inattention de Mike Hezemans, venu harponner la Saleen PK Carsport après l’arrivée à San Luis ? De plus, la paire de la « 6 » n’a décroché aucune pole et malgré ses 113 départs en FIA-GT, Mike Hezemans n’a toujours pas remporté le titre. Il aura finalement manqué quatre petits points à Gollin/Hezemans, avec une seule victoire au compteur : Adria. L’équipe de Ernst Moser avait fait le choix de réunir ses deux équipages habituels aux 24 Heures de Spa, ce qui pouvait s’avérer tout bon ou tout mauvais, selon le classement de la course. On connaît la suite... A l’heure de faire les comptes, Marcel Fässler et Jean-Denis Deletraz peuvent nourrir des regrets, tant la « 5 » a été performante tout au long de la saison, avec un Fässler flamboyant. Les cinq pole du Suisse ont montré toute son agilité en piste, tout comme ses relais. Malheureusement, il en a été tout autre en course, avec une seule victoire, décrochée dans les rues de Bucarest. Les deux premiers meetings de l’année n’auront rapporté qu’un point et pèsent lourds en fin d’année. Malgré l’expérience de « JDD », un équipage Fässler/Hezemans aurait certainement donné plus de fil à retordre à leurs concurrents. Une chose est sûre, l’équipe technique du Phoenix Racing n’a jamais été prise en défaut lors des ravitaillements, avec une incroyable rapidité à s’exécuter, comme ce fut par exemple le cas à Spa après l’incendie de l’auto le dimanche matin.

Hezemans/Gollin : Victoire à Adria – 2 abandons – 2ème du championnat
Fässler/Deletraz : Victoire à Bucarest – 5 pole – 2 abandons – Fässler 4ème du championnat et Deletraz 5ème.


JetAlliance Racing : Trois victoires mais pas de titre !



Après une belle saison 2007, le JetAlliance avait mis un point d’honneur à rafler le titre cette année, les équipages 2008 étant les mêmes que l'an dernier. Comme à son habitude, Karl Wendlinger s’est montré très rapide, que ce soit en qualifications ou en course. Seule la sortie de l’Autrichien à Spa aura entaché sa saison. Pour le reste, l’Aston Martin DBR9 de Wendlinger/Sharp compte trois victoires, pour un seul abandon. Outre les trois succès de la « 33 », son meilleur résultat reste une troisième place à Zolder alors que la victoire était en vue jusqu’à ce que Ryan Sharp ne sorte de la piste en pneus froids. Les deux forfaits enregistrés (Bucarest et San Luis) n’auront pas permis au duo Wendlinger/Sharp de jouer pleinement le titre. Pourtant le JetAlliance Racing avait toutes les cartes en mains pour rafler la couronne, l’équipe ayant même fait le pari de n’engager qu’une DBR9 à Spa. Sur la seconde auto du team autrichien, Lichtner-Hoyer/Müller auront connu des hauts et des bas avec la pole pour Alex Müller à Monza et une seconde place à Oschersleben. Sur le reste de la saison, ils ne ramènent que neuf points. Lukas Lichtner-Hoyer, propriétaire du team, espérait faire un podium cette saison : Mission accomplie ! Au championnat « Equipes », JetAlliance Racing est troisième en n’ayant marqué aucun point sur trois courses. Reste maintenant à savoir ce que fera l’équipe autrichienne en 2009 ? Une année supplémentaire en GT1 ou un passage en GT2 ?

Wendlinger/Sharp : Victoires à Silverstone, Oschersleben, Brno – 1 abandon – 2 forfaits – 6ème du championnat.
Lichtner-Hoyer/Müller : Meilleur classement : 2ème à Oschersleben - 4 abandons – 11ème du championnat.
Revenir en haut Aller en bas
kiki7266
Pilote officiel
Pilote officiel
avatar

Nombre de messages : 2591
Age : 44
Localisation : LAVAL
Auto/Moto : aprilia SR50R
Date d'inscription : 17/12/2007

MessageSujet: Re: le paddock de l'endurance   Mar 2 Déc - 12:13

Gigawave Motorsport : Des hauts et des bas pour une première année…



Pour sa première année en compétition, le Gigawave Motorsport a connu les joies du podium, avec une belle troisième place aux 24 Heures de Spa. L’année avait d’ailleurs bien débuté pour le team britannique avec deux podiums lors des deux premières courses, Philipp Peter et Allan Simonsen faisant preuve d’une belle rapidité. La suite de la saison aura été plus terne avec trois abandons pour le team de Mark Lemmer. Avec une seule auto engagée, le Gigawave Motorsport ramène 40 points, avec à la clé la 4ème place au classement « Equipes ». Zolder aurait pu marquer la première victoire de Peter/Simonsen, avec la pole du Danois. Malheureusement, il sera pénalisé de dix places sur la grille pour ne pas avoir respecté un drapeau jaune en qualification. La dernière course disputée à San Luis n’aura pas été meilleure avec une grosse sortie lors des essais. Il y a un an, le Gigawave Motorsport devait également engager une Aston Martin Vantage GT2, mais avait préféré se concentrer sur la GT1. Qu’en sera-t-il en 2009 ?

Peter/Simonsen : 3ème à Spa – 3 podiums – 3 abandons – 7ème du championnat


SRT : Une victoire et deux podiums en guise de récompense !



Pour cette saison 2008, le Selleslagh Racing Team jouait sur deux tableaux : FFSA-GT et FIA-GT. Patrick Selleslagh et son équipe ont eu une année chargée en rebondissements, et ce dans les deux séries. Sur le papier, la paire Bouchut/Maassen avait fière allure avec un Christophe Bouchut en capitaine de route. Quant à Xavier Maassen qui arrivait directement de la monoplace, via les World Series By Renault, il faisait ses débuts en GT. L’année avait pourtant bien commencé avec une victoire dès le second round à Monza. La suite aura été nettement moins bonne, avec une grosse sortie aux 24 Heures de Spa, sans oublier celle en FFSA-GT, toujours dans les Ardennes Belges. Deux autres podiums viendront récompenser le team belge, dont celui décroché à San Luis avec un équipage inédit composé de Soulet/Ledesma. Le team était venu pour apprendre pour ses débuts en FIA-GT, et il y a fort à parier que SRT remette le couvert en 2009 pour une nouvelle campagne FIA-GT.

Bouchut/Maassen : 1 victoire (Monza) – 2 podiums (dont un pour Soulet/Ledesma) – 2 abandons – 8ème du championnat


PK Carsport : Une victoire pour terminer la saison…



Pour leur première année avec la Saleen S7-R rachetée au Zakspeed Racing, l’équipe de Paul Kumpen avait fait le pari d’équiper la GT américaine en Pirelli. Avec seulement 8.5 points ramenés en neuf courses et de nombreux problèmes dès Silverstone, Bert Longin et Anthony Kumpen ont dû attendre la dernière manche de San Luis pour goûter de nouveau à la victoire. La Saleen PK était plus à son aise lors de la deuxième moitié de saison, surtout en début de course.

Longin/Kumpen : 1 victoire (San Luis) – 10ème du championnat


Larbre Compétition : La déception de l’année…



Lors de l’annonce du retour du team de Jack Leconte en FIA-GT, il était permis de penser que la Saleen S7-R, championne Le Mans Series 2007, jouerait les premiers rôles avec la paire Vosse/Franchi. Il en finalement été tout autre, avec comme meilleur résultat une cinquième place à Adria. Avec le renfort de Pedro Lamy et Steve Zacchia à Spa et la pole décrochée par le Portugais, l’équipe du Val de Vienne pouvait rebondir en Belgique, mais la grosse sortie du Suisse lors du warm up a anéanti tout espoir de bon résultat, l’auto étant forfait. S’en sont suivis deux autres forfaits afin de reconstruire l’auto et quatre petits points gagnés lors des deux dernières manches européennes. Pourtant, aussi bien à Nogaro qu’à Zolder, l’équipage était bien au rendez-vous avec de bons chronos, mais la course en décidait autrement. A San Luis, Makowiecki/Bervillé remplaçaient les deux compères belges et Mako' a mis le feu aux poudres dès les essais, plaçant la Saleen en première ligne. L’auto pouvait espérer obtenir son meilleur résultat de l’année, mais une sortie de son équipier aura stoppé la marche en avant de la « 7 ». Jack Leconte devra se contenter du titre de champion de France GT obtenu par Bouchut/Bornhauser.

Vosse/Franchi : Meilleur résultat 5ème à Adria - 2 forfaits - 2 abandons - 14ème du championnat


Et les autres ?

Présente durant la première moitié de saison, la Lamborghini Murcielago IPB Spartak Racing a connu son meilleur résultat aux 24 Heures de Spa (8ème), prouvant que la fiabilité de la GT italienne a été améliorée. Hans Reiter et son équipe n'ont pas chômé avec une présence en FIA-GT, Le Mans Series et 24 Heures du Mans. Cependant, Kox/Rusinov n'ont plus été vus en piste après Bucarest. Avec la préparation d'une Gallardo GT2, le Reiter Engineering devrait être au départ en 2009, mais en GT2.

Pour son retour en compétition, la Ferrari 550 a prouvé qu'il fallait toujours compter sur elle. Préparée par Jack Leconte, la 550 ACA Argentina terminera au pied du podium à San Luis, avec un José-Maria Lopez très en verve. Si les deux Maserati du Vitaphone Racing ont raflé le doublé à Spa, une autre MC12 s'est fort bien distinguée en Belgique, celle du JMB Racing. Avec un équipage à trois composé de Daoudi/Aucott/Ferté, elle a bien failli monter sur le podium, terminant quatrième. Malheureusement, la Maserati monégasque n'a pas disputé l'intégralité de la saison. Et que dire de la Citation Cup, si ce n'est qu'elle n'aura pas attiré les foules... Bien dommage, car l'idée de remettre des GT plus anciennes pilotées par des gentlemen était intéressante.
Revenir en haut Aller en bas
kiki7266
Pilote officiel
Pilote officiel
avatar

Nombre de messages : 2591
Age : 44
Localisation : LAVAL
Auto/Moto : aprilia SR50R
Date d'inscription : 17/12/2007

MessageSujet: Re: le paddock de l'endurance   Mar 2 Déc - 12:19

FIA-GT : Analyse de la saison : Les GT2 passées au crible.


Avec huit Ferrari F430 GT contre seulement trois Porsche 997 GT3-RSR, la bataille pour le titre était pour le moins déséquilibrée en GT2. Pour la troisième année consécutive, AF Corse ramène le titre, avec une supériorité déconcertante. Depuis trois saisons, l’équipe transalpine a marqué des points sur toutes les manches, soit 30 au total ! Malgré une évolution l’hiver dernier, les Porsche 997 GT3-RSR n’auront fait qu’illusion, avec tout de même deux victoires à son actif. Si les années 2002/2003 étaient dominées par le constructeur allemand, Ferrari a maintenant pris l’ascendant. La firme de Maranello arrive à fidéliser les équipes au fil des années, ce qui n’est pas le cas à Weissach où les teams soutenus changent chaque saison.

A quand l’arrivée de nouvelles GT2 pour venir semer la zizanie dans ce duel italo-allemand ? Prévue initialement sur les dix manches, l’Aston Martin Vantage GT2 s’est contentée de quelques apparitions en fin d'année, l’auto étant toujours en cours de développement. Il ne reste plus qu’à souhaiter que plusieurs Vantage viennent rejoindre le peloton FIA-GT en 2009. Si la catégorie GT1 fait dans le conservatisme, le GT2 semble en plein essor avec en prévision quelques nouveaux modèles telles les Lamborghini Gallardo ou Corvette C6. A un an du lancement du Championnat d’Europe GT2, il y a fort à parier que bon nombre d’équipes prennent le choix de se battre en GT2, tout d’abord pour une histoire de coût. Comme en GT1, l’année 2009 pourrait s’apparenter à une année de transition.


AF Corse en dominateur !



Que dire si ce n’est que la F430 pilotée par Bruni/Vilander a atomisé la concurrence ! Si l’on excepte les 24 Heures de Spa et une distribution des points spéciale, la paire finno-italienne a marqué 80 points sur 90 possibles, et ce sans compter le moindre abandon. Vice-champion 2007, Gianmaria Bruni décroche son premier titre en GT, l’Italien faisant preuve d’une pointe de vitesse exemplaire, que l’auto soit lestée ou non. Déjà titré en 2007, Toni Vilander rafle sa seconde couronne au sein du team d’Amato Ferrari. Au final Bruni/Vilander terminent champions avec 33.5 points d’avance sur leurs poursuivants. Si la « 50 » a été flamboyante toute l’année, la voiture sœur que se partageaient Thomas Biagi et Christian Montanari n’aura pas connu les joies de la victoire, montant toutefois à quatre reprises sur le podium. Si le sympathique italien restait sur un titre 2007 acquis sur la Maserati MC12 du Vitaphone Racing, il tentait l’aventure du GT2 cette saison afin de préparer 2009 pour jouer le championnat. Même constat pour son équipier Christian Montanari, le San-Marinais arrivant également du Vitaphone Racing. La paire compte bien remettre le couvert l’an prochain chez AF Corse, avec pourquoi une nouvelle participation aux 24 Heures du Mans, l’équipe ayant une sélection d’office. Il n’y a finalement que les 24 Heures de Spa qui ne sont pas tombées dans l’escarcelle du team transalpin. Au classement « Equipes », AF Corse réalise le carton plein, totalisant 138 points, soit 62 de plus que les seconds.


La bonne saison de la BMS Scuderia Italia…



Après une saison 2007 en demi-teinte et l’engagement de deux Aston Martin DBR9 et d’une Porsche 997 GT3-RSR, changement de cap en 2008 avec au programme deux Ferrari F430, toujours chaussées en Pirelli. L’auto de pointe était partagée par Matteo Malucelli et Paolo Ruberti. Si Malucelli disputait sa seconde campagne FIA-GT2 au sein du team de Tiziano Minuti, Paolo Ruberti arrivait pour sa part d’une autre équipe italienne : Edil Cris Racing Team. Avec quatre podiums à son actif, l’équipage a de quoi être content, même si sur la saison, la paire n’aura que trop rarement inquiété les pilotes AF Corse. Malgré une seule auto au départ des 24 Heures de Spa confiée à ses quatre pilotes réguliers, la BMS Scuderia Italia est repartie des Ardennes belges avec la victoire. Au championnat, Malucelli/Ruberti héritent du titre de vice-champions 2008. Sur l’autre F430, on retrouvait Joël Camathias et Davide Rigon, l’auto du Suisse étant principalement là pour aider les pilotes de la « 78 » à décrocher un maximum de points sur chaque course. Les deux compères auront tout de même réussi à monter sur la première marche du podium à Spa. A noter qu’à partir de Nogaro, Davide Rigon était remplacé par l’Argentin José-Manuel Balbiani.


ProSpeed Competition rate le coche !



Avec le soutien de l’Usine et un équipage composé de Manu Collard et Richard Westbrook, la Porsche 997 GT3-RSR n°61 avait fière allure en début de saison, mais à l’issue des dix meetings, le bilan est plus que mitigé. Dès la première course disputée à Silverstone, la « 61 » était déclassée pour une hauteur de caisse non-conforme. Tout allait mieux à Monza pour le second round où Collard/Westbrook repartaient avec la victoire. La suite de la saison n’aura pas été très heureuse pour le team de Rudi Penders, hormis une victoire récoltée à Nogaro et une belle seconde place aux 24 Heures de Spa. La gestion de certains ravitaillements lors de la saison n’aura pas permis à l’équipe belge de lutter avec AF Corse. Sur l’autre GT3-RSR, Markus Palttala était associé au cavalier olympique Mikael Forsten, le duo finlandais marquant des points sur quatre meetings, avec comme meilleur résultat une troisième place à Zolder, Palttala étant associé à Marc Lieb pour ce round. A noter que la plupart des meetings FIA-GT n’étaient pas de tout repos pour ProSpeed, avec en plus un engagement en FIA-GT3 et deux Porsche 997 GT3 Cup S.
Revenir en haut Aller en bas
kiki7266
Pilote officiel
Pilote officiel
avatar

Nombre de messages : 2591
Age : 44
Localisation : LAVAL
Auto/Moto : aprilia SR50R
Date d'inscription : 17/12/2007

MessageSujet: Re: le paddock de l'endurance   Mar 2 Déc - 12:24

Bilan mitigé pour CR Scuderia…



Pour sa première année, le CR Scuderia de Chris Niarchos n’a pas fait les choses à moitié, avec l’engagement de deux Ferrari F430 équipées en Michelin. Si Kirkaldy/Bell étaient associés sur l’auto de pointe, Chris Nirachos trouvait refuge sur la seconde F430 en compagnie de Tim Mullen. Au final, Kirkaldy/Bell raflent la victoire dans les rues de Bucarest et une troisième place à Oschersleben. N’oublions pas non plus les deux poles décrochées par Andrew Kirklady, l’Anglais portant son total de poles à 12 dans la série. Quant à Mullen/Niarchos, leur plus grand fait d’arme reste les 24 Heures de Spa, où ils échouent au pied du podium. Le compteur de Tim Mullen restera bloquer à dix unités du duo Kirkaldy/Bell, Chris Niachos n’ayant pas disputé l’intégralité du championnat. Après une saison de rôdage, l’année 2009 pourrait s’avérer encore plus convaincante pour l’équipe britannique qui a tout de même remporté cette année le British GT ainsi que la Fromule Renault britannique, sachant qu'à l’heure actuelle, la seule certitude reste que Chris Niarchos et son team seront de nouveau présents en British GT.


Pas le moindre podium pour la Scuderia Ecosse…



Avec une seule auto engagée cette saison, l’équipe de Stewart Rodden a revu ses ambitions à la baisse. Si la F430 roule toujours en Pirelli, l’auto n’aura pas été flamboyante en piste avec comme meilleur résultat deux quatrièmes places (Monza, Adria). Au final, l’équipage Babini/Davies ne comptent que 26.5 points, les plaçant au 12ème rang du championnat. Malgré quelques belles actions en piste, la « 62 » sera souvent restée au sein du peloton. Rappelons que Jamie Davies et Fabio Babini étaient présents l'an passé sur une Aston Martin DBR9 de la BMS Scuderia Italia. Le team britannique n'a toujours pas annoncé son programme 2009, mais il semblerait que la Scuderia Ecosse soit de nouveau de la partie l'an prochain.


Advanced Engineering Pecom Racing termine par une victoire !



Equipe satellite d'AF Corse, le team Advanced Engineering était déjà au départ de certaines manches 2007. Cette saison, l’auto était confiée à un équipage 100% argentin composé de Luis-Perez Companc et Mattias Russo. Lors des premiers meetings, la paire a dû appendre aussi bien le fonctionnement de l’auto que les différents tracés. Si le jeune Mattias Russo avait déjà une expérience du circuit avec la Formule Renault, son équipier est plutôt un pilote typé rallye avec plusieurs expériences en WRC. Après une encourageante 4ème place à Zolder, les deux compères ont connu leur premier succès, qui plus est sur leur terre. Lors de la manche de San Luis, Mattias Russo a été dominateur dès les essais, Companc se contentant d’assurer son relais.


Et les autres ?

En provenance directe du FIA-GT3, le Kessel Racing faisait débuter dans la série Henri Moser, champion FIA-GT3 en titre. Pour sa première année, le team suisse ramène 19 points, dont 6 lors des 24 Heures de Spa. Notons que Henri Moser a dû composer avec différents équipiers durant la saison. Quant à la Porsche 997 GT3-RSR du Trackspeed Racing, elle n’a marqué qu’un seul petit point, la paire Ashburn/Williams débutant en FIA-GT. Concurrents réguliers en FIA-GT3 sur une Porsche 997 GT3 Cup S, les britanniques étaient rejoints à Spa par les expérimentés Xavier Pompidou et Tim Sugden. Pour son unique apparition, la Porsche 997 GT3-RSR du K plus K Motorsport a marqué les esprits, terminant seconde à Brno. Il est bien dommage que l’on ait pas revu en piste Tim Bergmeister et Jiri Janak, tant la prestation de Brno était convaincante. Dans la catégorie G2, seule la Gillet Vertigo de Leinders/Kuppens était assidue en piste, après le retrait à mi-saison des deux Mosler MT900R du Charouz Racing Systems.


Source : www.endurance-info.com
Revenir en haut Aller en bas
kiki7266
Pilote officiel
Pilote officiel
avatar

Nombre de messages : 2591
Age : 44
Localisation : LAVAL
Auto/Moto : aprilia SR50R
Date d'inscription : 17/12/2007

MessageSujet: Re: le paddock de l'endurance   Mar 2 Déc - 12:56

24H du Mans 2009 : La Journée Test annulée !


A l’écoute des constructeurs et en concertation avec les écuries susceptibles d’être invitées aux 24 Heures du Mans 2009, l’Automobile Club de l’Ouest, fidèle à son objectif permanent de réduction des coûts, a pris la décision d’annuler la Journée test du 31 mai, et de repenser le format global des épreuves Le Mans Series.

De tous temps, les 24 Heures du Mans ont été en phase avec leur époque, et quand le monde de la course automobile montre des signes d’inquiétudes liés à la conjoncture économique, il est du devoir de l’ACO de prendre des mesures préventives, tout en respectant les règles sportives. Ainsi, dans la lignée de la réduction des coûts déjà engagée avec le règlement ACO pour 2009 et les nouvelles orientations 2011, la Journée test des 24 Heures du Mans 2009, initialement prévue le 31 mai, sera annulée cette année.

En contrepartie, tous les concurrents invités par l’ACO seront tenus de disputer des essais libres le mercredi 10 juin, avant de disputer les essais chronométrés du jeudi 11 juin, qualificatifs pour le départ du samedi 13 juin à 15 heures.

Pour tous les concurrents, cette mesure représente une économie substantielle, et ils devront être opérationnels sur le circuit à partir du lundi 8 juin (pesage).

Dans le même ordre d’idées, le format des courses Le Mans Series 2009 sera réduit d’une journée, à savoir que le temps de présence des concurrents sur les circuits passera de 4 à 3 jours, des vérifications techniques à la course incluse. Ces décisions vont favoriser la participation des concurrents aux épreuves Le Mans Series et American Le Mans Series de début de saison pour se préparer aux 24 Heures du Mans.

Dans l’histoire des 24 Heures du Mans, cette initiative n’a rien d’exceptionnelle car la Journée test n’a pas toujours été présente au calendrier de l’ACO. Cette journée d’essais créée en amont de la fameuse semaine des 24 Heures a été instaurée en 1959, sous le nom d’essais préparatoires, et eut lieu jusqu'en 1974. Suspendus pour cause de premier choc pétrolier, ces essais sont revenus en 1986 et 1987, puis furent de nouveau supprimés avant de réapparaître en 1993. Selon les années, ces essais se déroulèrent en mars, avril, ou mai, puis en juin depuis 2005. Ils furent organisés sur une, deux, ou trois journées de roulage, et s'appelèrent successivement essais préparatoires, préalables, pré-qualificatifs, préliminaires, et finalement Journée test depuis 2005.


Communiqué Officiel de l'ACO
Revenir en haut Aller en bas
kiki7266
Pilote officiel
Pilote officiel
avatar

Nombre de messages : 2591
Age : 44
Localisation : LAVAL
Auto/Moto : aprilia SR50R
Date d'inscription : 17/12/2007

MessageSujet: Re: le paddock de l'endurance   Mar 2 Déc - 15:21

Objectif Grand-Am pour Romain Dumas !

Après plusieurs saisons en ALMS, Romain Dumas va prendre la direction du Grand-Am, où il participera à la saison complète avec une Riley-Porsche engagée par le Penske Racing. « A partir du moment où je continue avec Porsche et où mon souhait est de me battre pour le Scratch, la décision a été prise rapidement » explique-t-il. « J’aime courir aux Etats-Unis et la possibilité de poursuivre l’aventure là-bas a pesé dans la balance. Je suis également heureux de poursuivre avec l’équipe de Roger Penske. Je me sens bien au sein de ce team et je sais qu’évoluer dans l’écurie du « Captain » est un gage de qualité. »

Pour le Gardois, la saison a en fait déjà commencé puisque dès la mi-octobre il effectuait des tests à Daytona. La semaine dernière, il était encore en essais, à Homestead cette fois : « Les 24 Heures de Daytona sont très importantes pour moi. D’une part, j’aimerais accrocher une troisième épreuve de 24 heures à mon palmarès après Spa et le Nürburgring ; d’autre part, cette course marque le début du championnat et il est important de bien commencer. Tous les tests effectués montrent en tout cas la motivation et le soin qu’apporte Penske à la préparation ! »

Avec un châssis Riley, un moteur Porsche et une équipe comme Penske, Romain peut s’appuyer sur un solide package. De quoi viser le titre ? « Je pense que c’est l’objectif vers lequel nous devons aller, mais c’est difficile de dire aujourd’hui si nous serons en mesure de lutter pour le titre. J’espère bien que nous y arriverons, mais il y a des incertitudes liées aux lests ou aux brides. Je me rappelle que les moteurs Porsche avaient été pénalisés il y a quelques saisons de cela. »

Il faudra également affronter une concurrence féroce, comme le confirme Romain : « Le Grand-Am est un championnat un peu méconnu en Europe, mais il ne faut pas le sous-estimer. Il y a des équipes très réputées, comme Chip Ganassi par exemple. Il y a également de très bons pilotes et au final, cela donne beaucoup de prétendants à la victoire. Nous misons sur un châssis Riley qui a fait ses preuves. Daytona nous donnera un premier élément de réponse sur notre compétitivité. »

D’ici là, Romain Dumas aura effectué de nouveaux essais avec sa nouvelle monture.
et avec le départ du Team Penske vers le gran-am, il n'y aura plus de porsche RS Spyder courant aux USA, dyson revendant les siens pour retourner chez lola
Revenir en haut Aller en bas
Rom Kese
Pilote officiel
Pilote officiel
avatar

Nombre de messages : 2550
Age : 31
Localisation : Angers 49
Auto/Moto : 307 XSI 2.0 HDI 110ch
Date d'inscription : 15/04/2008

MessageSujet: Re: le paddock de l'endurance   Mar 2 Déc - 16:21

Et oui il va falloir s'attendre a du changement avec la crise actuelle et pour tout type de championnat .

_________________
x2
Revenir en haut Aller en bas
kiki7266
Pilote officiel
Pilote officiel
avatar

Nombre de messages : 2591
Age : 44
Localisation : LAVAL
Auto/Moto : aprilia SR50R
Date d'inscription : 17/12/2007

MessageSujet: Re: le paddock de l'endurance   Mar 2 Déc - 16:42

Rom Kese a écrit:
Et oui il va falloir s'attendre a du changement avec la crise actuelle et pour tout type de championnat .

surtout que même en europe, plus personne n'en veux de ce proto! tellement cher, et porsche se gave bien pour le suivi, l'entretien et le prix des evolutions.
Revenir en haut Aller en bas
kiki7266
Pilote officiel
Pilote officiel
avatar

Nombre de messages : 2591
Age : 44
Localisation : LAVAL
Auto/Moto : aprilia SR50R
Date d'inscription : 17/12/2007

MessageSujet: Re: le paddock de l'endurance   Mar 2 Déc - 19:36

Les Mansell en Le Mans Series ?

En même temps que les deux pilotes habituels du Strakka Racing (Nick Leventis et Peter Hardman), Nigel Mansell et son fils Leo ont eu l’occasion de découvrir la Ginetta-Zytek la semaine dernière à Valencia.

L’ancien champion du monde de F1, qui avait déjà testé la Lola Chamberlain quelque mois plus tôt, s’est déclaré enchanté. Ainsi, on imagine déjà qu'il pourrait reprendre du service en LMS l’année prochaine. « Je trouve l’auto incroyablement fun et rapide, elle me rappelle mes grandes années F1 ! »

Leo, qui évoluait cette année en Champ Car Atlantic s’est montré légèrement plus rapide que son père qui envisage maintenant de faire équipe avec lui. « Le cœur me dit que je devrais le faire, la raison me rappelle que je dois rester calme étant donné la situation économique actuelle. Il nous faut trouver des sponsors, surtout si nous voulons courir avec une bonne voiture. Léo et la voiture m’ont impressionné mais pour l'instant c’est encore trop tôt pour annoncer mon retour. »

« J’aimerai courir de nouveau, en particulier avec Leo et éventuellement avec Greg. » Nigel, Leo, Greg… de quoi former un équipage 100% Mansell ! L’idée de s'associer avec ses deux fils n’a pas échappée au King mais Greg, dont les débuts sont plus prometteurs que ceux de son grand frère, devrait poursuivre sa carrière en World Series by Renault au sein du Team Ultimate Signature : « Nous allons rapidement prendre une décision, mais c’est vraiment une option intéressante pour 2009. »

Enfin, rappelons que la dernière apparition de Nigel en compétition ne date que de 2007. En mai, il avait en effet participé à la manche anglaise du FIA GT. Le célèbre moustachu (qui ne l’est plus d’ailleurs), avait terminé 7ème de la catégorie GT2 au volant de la Ferrari F430 de la Scuderia Ecosse.
Revenir en haut Aller en bas
kiki7266
Pilote officiel
Pilote officiel
avatar

Nombre de messages : 2591
Age : 44
Localisation : LAVAL
Auto/Moto : aprilia SR50R
Date d'inscription : 17/12/2007

MessageSujet: Re: le paddock de l'endurance   Mar 2 Déc - 19:42

Les premiers essais de la BMW M3 GTR en vidéo







Revenir en haut Aller en bas
bishopraz
Pilote officiel
Pilote officiel
avatar

Nombre de messages : 3112
Age : 43
Localisation : Nostromo's corporate employers
Auto/Moto : ...Speed Triple...Clio200Cup...
Date d'inscription : 11/01/2008

MessageSujet: Re: le paddock de l'endurance   Mar 2 Déc - 21:06

Ca fait rêver.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
kiki7266
Pilote officiel
Pilote officiel
avatar

Nombre de messages : 2591
Age : 44
Localisation : LAVAL
Auto/Moto : aprilia SR50R
Date d'inscription : 17/12/2007

MessageSujet: Re: le paddock de l'endurance   Mer 3 Déc - 8:05

Une Lola Coupé Aston Martin LMP1 et une Lola Coupé Judd LMP2 en 2009 pour le Speedy Racing Team !





En ces temps difficiles, les bonnes nouvelles se font rares. Et pourtant, bonnes gens, réjouissez-vous, voici une nouvelle qui va vous réchauffer le coeur! Alexandre Pesci, le Team Principal du Speedy Racing Team, nous a envoyé un petit message bien agréable dont voici la teneur :

"L'équipe Suisse, Speedy Racing Team aura deux prototypes en LMS en 2009, une LOLA Coupé V8 Judd en LMP2 et une LOLA Coupé V12 Aston Martin en LMP1, l'annonce officielle se fera dans les prochains jours."

Les pneumatiques seront fournis par Michelin comme ce fut le cas cette saison. Le châssis de la LM P1 sera le numéro 1 qui avait débuté la saison au sein du team Charouz. L'équipe bénéficiera d'un soutien de l'usine mais il ne sera pas comparable à celui vu cette année avec l'équipe tchèque. En effet, le team Speedy dispose de ses propres moyens humains et le soutien britannique sera donc plus discret. Il sera du niveau de celui que Judd offre à ses clients.

Les négociations avec les pilotes sont en cours mais elles ont pour but d'offrir à la LM P1 un équipage de haut niveau permettant de jouer les tout premiers rôles. Sachez enfin que ce renforcement de l'équipe Speedy préfigure un futur passage à deux voitures dans la catégorie reine. Voilà une première très bonne nouvelle au coeur de cet hiver tristounet. il nous tarde maintenant de découvrir les équipages des deux Lola fermées suisses...

Nous remercions le team qui nous a autorisé à publier ces informations avec un peu d'avance. Des détails supplémentaires seront fournis lors de la présentation du team qui interviendra prochainement...
Revenir en haut Aller en bas
kiki7266
Pilote officiel
Pilote officiel
avatar

Nombre de messages : 2591
Age : 44
Localisation : LAVAL
Auto/Moto : aprilia SR50R
Date d'inscription : 17/12/2007

MessageSujet: Re: le paddock de l'endurance   Mer 3 Déc - 11:25

Signature alignera une Courage-Oreca en 2009 !

résent en monoplace depuis de nombreuses années, Signature s'apprêtait bel et bien à découvrir une nouvelle discipline : l'Endurance. L'information sera confirmée ce mercredi lors d'un point presse : après s'être illustré dans bien des catégories sur la scène française et internationale, l'équipe de Philippe Sinault, associé à Didier Calmels s'engagera en Le Mans Series l'an prochain ! Les premiers pas en Endurance se feront en Protos avec... une Courage-Oreca ! Il s'agit donc de la première LC70E vendue à un team client. Basée sur la LC70 et résultat d'une véritable métamorphose menée au cours de la dernière saison, elle avait effectué des débuts prometteurs sous les couleurs du Team ORECA-Matmut, avec notamment une troisième place aux 1000km de Spa. Tandis que ORECA sera propulsée par un V10 AIM, Signature conservera le V10 Judd.

Voilà en tout cas une annonce positive pour les Le Mans Series qui enregistre un renfort intéressant en LMP1. Signature devrait déposer une demande d'engagement aux 24 Heures du Mans. Quant aux pilotes, ils ne sont pas encore connus...
Revenir en haut Aller en bas
kiki7266
Pilote officiel
Pilote officiel
avatar

Nombre de messages : 2591
Age : 44
Localisation : LAVAL
Auto/Moto : aprilia SR50R
Date d'inscription : 17/12/2007

MessageSujet: Re: le paddock de l'endurance   Ven 5 Déc - 9:54

Un nouveau défi pour Luc Alphand Aventures avec Moreau/Clairay.




Après avoir décroché le titre GT1 en Le Mans Series cette saison, le Team Luc Alphand Aventures s’apprête à relever un nouveau défi l’an prochain, en disputant le championnat FIA-GT. Philippe Poincloux, Team Manager, nous a confirmé l’info aujourd'hui : « Nous engagerons une Corvette C6.R en FIA-GT avec un équipage composé de Guillaume Moreau et Yann Clairay. Une seconde C6.R pourrait être également de la partie, mais rien n’est encore finalisé à ce jour. Nous disputerons également le FFSA-GT avec une Corvette, que se partageront Soheil Ayari et Bruno Hernandez ».

Rappelons que le Team Luc Alphand Aventures s’était déjà engagé en FIA-GT lors des 24 Heures de Spa 2007, avec à la clé une sixième place. L’équipe sarthoise va donc retrouver tout le gratin des équipes GT1, avec en plus une participation aux 24 Heures du Mans. Si Guillaume Moreau connaît bien le team et la Corvette C6.R, Yann Clairay arrive pour sa part en GT, comptant tout de même une participation aux 24 Heures de Spa 2003 sur une Chrysler Viper GTS-R du Paul Belmondo Racing (troisième en GT).

Le jeune mayennais de 25 ans est ravi de ce nouveau challenge, après avoir disputé deux saisons en F3 Euroseries : « C’est pour moi une belle opportunité de rouler au sein du Team Luc Alphand Aventures car tout le monde ne m’en a dit que du bien. L’entente dans l’équipe est très bonne. De plus, je connais bien Guillaume avec qui j’ai piloté en Formule Renault durant trois ans. Nous étions dans le même team et c’est rare d’avoir un équipier de sa trempe. Le championnat FIA-GT a un niveau très relevé, mais nous sommes tous les deux issus de la monoplace, ce qui fait que nous devrions être à l’aise sur les manches de deux heures. J’ai pour la première fois pris le volant de la Corvette, mais les conditions de piste n’étaient pas idéales avec une pluie incessante ».

Yann devrait également être au départ de ses secondes 24 Heures du Mans : « Outre le FIA-GT, je suis ravi de pouvoir être à nouveau présent aux 24 Heures du Mans. Mon unique expérience a été malheureuse, avec une grosse sortie suite à l’éclatement d’un pneu ».

Quant à Guillaume Moreau, il est tout aussi heureux d’aller titiller les ténors du GT1 l’an prochain : « Je pense que l’équipe fait le bon choix en allant FIA-GT : nous n’avons plus rien à prouver en Le Mans Series avec le titre GT1 en poche. Bien entendu, le format des courses sera nouveau pour nous, mais je pense que l’adaptation sera rapide ».

A terme, les deux jeunes pilotes souhaitent évidemment piloter de nouveau un prototype.
Revenir en haut Aller en bas
kiki7266
Pilote officiel
Pilote officiel
avatar

Nombre de messages : 2591
Age : 44
Localisation : LAVAL
Auto/Moto : aprilia SR50R
Date d'inscription : 17/12/2007

MessageSujet: Re: le paddock de l'endurance   Ven 5 Déc - 14:42

Audi stoppe sa présence en ALMS !


La présentation lors du Essen Motorshow avait laissé planer quelques incertitudes sur le programme d’Audi en American Le Mans Series. Dans un communiqué, la firme d’Ingolstadt a confirmé qu’elle stoppait officiellement ses activités dans le championnat nord-américain, préférant se concentrer sur ses défis européens.

Après le départ du Penske Racing vers le Grand-Am, l’ALMS vient de recevoir un deuxième coup de bambou sur la tête. Présent depuis 2000 et partenaire fort de la série, Audi ne sera pas de l’aventure en 2009 avec son équipe officielle, Audi Sport North America. « La décision de se retirer a été très difficile à prendre » explique le Docteur Ullrich. « Avec le Champion Racing, nous avons eu un partenaire de haut niveau. Son dévouement a été la clé des victoires décrochées par Audi à travers les années. Ensemble, nous avons réalisé une série sans précédent : depuis la saison 2000, Audi a gagné neuf titres consécutifs en LMP1.Notre marque a également dominé la dernière année, en remportant sept des onze épreuves. La présence du TDI en course a aussi soutenu parfaitement le lancement de cette technologie aux USA. »

Audi se focalisera donc sur l’Europe, avec les débuts de la R15 aux 24 Heures du Mans, la poursuite du programme DTM avec l’A4 et enfin les premiers pas de la R8 LMS en GT3 et aux 24 Heures du Nürburgring. Seule exception, les 12 Heures de Sebring marqueront la première apparition en compétition de la R15. Le dernier prototype conçu à Ingolstadt devrait y être alignée par Audi Sport Team Joest. En Floride, la firme aux quatre anneaux sera principalement là pour préparer Le Mans, et pourquoi pas tenter de récupérer le seul trophée qui lui a échappé en 2008.

Alors que le choc Audi vs Acura était particulièrement attendu, il n’aura donc lieu qu’à Sebring, avec une participation espérée de Peugeot. Toujours est-il est que l’année où un constructeur s’investit enfin en LMP1 outre-Atlantique, Audi décide de quitter le championnat. Dommage…

D'après le communiqué Audi,
Revenir en haut Aller en bas
kiki7266
Pilote officiel
Pilote officiel
avatar

Nombre de messages : 2591
Age : 44
Localisation : LAVAL
Auto/Moto : aprilia SR50R
Date d'inscription : 17/12/2007

MessageSujet: Re: le paddock de l'endurance   Sam 6 Déc - 14:57

Penske engagé à l’année, Bernhard équipier de Dumas.





Sans grande surprise, le Penske Racing a confirmé son passage de l’American Le Mans Series au Grand-Am pour la saison prochaine. En 2009, l’équipe de Roger Penske s’alignera à l’année avec une Riley à moteur Porsche.

Après la participation du Penske Racing aux October Test Days puis aux November Test Days à Daytona et une séance d’essais privés à Homestead, on se doutait bien que le team lorgnait vers le Grand-Am. Si le programme n’a pas été dévoilé en détails, l’équipe en a présenté les grandes lignes. Roger Penske et ses hommes feront courir une Riley Mk.XX motorisée par Flat 6 Porsche. Penske Racing poursuit ainsi sa collaboration avec la firme allemande, entamée en 1972, puis relancée en 2005 avec les premiers pas de la RS Spyder en ALMS. Ensemble, les deux parties ont décroché 35 victoires et cinq championnats !

« Nous sommes fiers de poursuivre notre relation de longue date avec Porsche » confie Roger Penske. « Nous voulons continuer notre série de succès et notre équipe travaille d’arrache-pied pour préparer le premier événement à Daytona. »

Les pilotes sont désormais des fidèles du « Captain » : Romain Dumas, qui nous avait annoncé sa participation au Grand-Am il y a quelques jours, sera associé à Timo Bernhard. Le tandem se connaît puisqu’il est évolue ensemble depuis 2005, à l’époque en GT2. En 2007, on se souvient qu’il avait décroché huit victoires sur douze possibles en LMP2, dont six au classement général. Après une âpre bataille avec Acura, ils ont conservé leur titre, remportant notamment les 12 Heures de Sebring.

Comme depuis trois saisons, leur voiture arborera le numéro 7. La saison débutera par les 24 Heures de Daytona, où Timo et Romain se sont déjà illustrés. Le pilote allemand a remporté l’épreuve en 2003 – il avait battu les DP avec une GT – tandis que le Gardois a terminé deux fois sur le podium GT, en 2002 et 2008.

Nul doute que cette association Penske-Porsche et Dumas-Bernhard devraient jouer les premiers rôles. Reste à savoir qu’elles seront les performances du Flat 6, bridé il y a quelques saisons de cela après une belle série de victoires…
Revenir en haut Aller en bas
cocorico
Team Manager
Team Manager
avatar

Nombre de messages : 10598
Age : 41
Auto/Moto : focus tdci 115 ch
Date d'inscription : 22/05/2005

MessageSujet: Re: le paddock de l'endurance   Lun 8 Déc - 15:08

dingue le retrait d'audi aussi, c'est toute les compettes qui sont touchées

_________________
cocorico71 - View my recent photos on Flickriver
Revenir en haut Aller en bas
http://alsabrauteam.forumactif.com
kiki7266
Pilote officiel
Pilote officiel
avatar

Nombre de messages : 2591
Age : 44
Localisation : LAVAL
Auto/Moto : aprilia SR50R
Date d'inscription : 17/12/2007

MessageSujet: Re: le paddock de l'endurance   Mar 9 Déc - 9:41

Annulation de la Journée Test : Ce que les teams en pensent…

L’Automobile Club de l’Ouest a annoncé lundi dernier l’annulation de la Journée Test des 24 Heures du Mans. Une décision prise « à l’écoute des constructeurs et en concertation avec les équipes », qui a provoqué de multiples réactions du côté de nos lecteurs. Aussi, nous avons demandé à quelques teams leur avis sur la question.

Docteur Wolfgang Ullrich (Audi) : « Nous sommes entièrement d’accord avec la décision de l’ACO d’annuler la Journée Test des 24 Heures du Mans 2009. C’est bien évidemment pour tous les participants un moyen de réduire à court terme les coûts et ainsi de s’adapter parfaitement au défi économique d’aujourd’hui. »

Henri Pescarolo (Pescarolo Sport) : « Le communiqué de l’ACO parle de concertation avec les teams. Je tiens à signaler que je l’ai appris le jour du communiqué et que Pescarolo Sport n’a pas été consulté. Ceci étant dit, sur le fond je suis complètement en phase avec l’ACO. Les essais préliminaires, à l’époque où ils se déroulaient plus tôt dans la saison, permettaient aux teams et aux manufacturiers de réagir en cas de besoin. C’était idéal car cela évitait toute mauvaise surprise.

« La Journée Test, placée une semaine avant la semaine des 24 Heures, ne servait à rien : en cas de problème majeur, il était trop tard pour changer quoi que ce soit. C’est bonne décision sur le plan économique et technique car un crash lors de la Journée Test peut perturber la préparation aux 24 Heures du Mans. Cela étant, je suis pour le rétablissement des Essais Préliminaires en avril. Cela permettrait à tout le monde de bien préparer la course et d’avoir le temps de faire des modifications. Pourquoi pas à la place des Tests Days au HTTT ? Ce sont des essais Le Mans Series, mais sur un circuit qui n’a que peu de points communs avec les circuits que nous visitons au cours de ce championnat. Concernant le format des meetings des Le Mans Series, qui vont passer de quatre à trois jours, c’est une bonne chose. Tout ça va dans le bon sens. »


Bruno Famin (Peugeot Sport) : « Nous ne sommes pas d’accord, sur la forme et sur le fond. Sur la forme, nous n’avons pas été consultés. Sur le fond, nous sommes contre car nous pensons que ce n’est pas une bonne chose. Même si nous sommes d’accord sur le principe économique en temps de crise, l’annulation de la Journée Test ne nous fera économiser quasiment rien. Du point de vue technique, le temps de roulage sera pratiquement effectué lors des essais du mercredi et du jeudi. Quant à la partie logistique, c’est marginal par rapport au reste du programme et certaines équipes ont peut être déjà bouclé leur réservation !

« La Journée Test a une vraie raison d’être pour la sécurité, et ce d’autant plus en 2009 où il y a un changement profond de règlement, à la fois sur l’aéro et sur les pneus. La Journée Test permet de travailler sur les réglages bien évidemment, mais aussi sur les pneus. Cela demande du temps et on ne pourra pas le faire entre le mercredi et le jeudi ou entre le jeudi et le départ. Or, entre la Journée Test, Michelin effectuait des tests d’efforts pour vérifier la possibilité de faire deux, trois ou quatre relais.

« Avec plus de roulage le mercredi et le jeudi, les voitures devront être refaites pour la course. Cela veut dire que les mécaniciens seront d’autant plus fatigués avant le départ de l’épreuve. Idem pour les pilotes et les ingénieurs. Est-ce que cela va dans le sens de la sécurité ? Enfin, la Journée Test permettait aux nouveaux pilotes de découvrir le circuit. Un pilote comme Alexander Wurz, vainqueur de l’épreuve, a dû faire 10 tours l’an dernier. Qu’en sera-t-il cette année pour des pilotes moins expérimentés ? »


Hugues de Chaunac (ORECA) : « C’est une bonne décision prise par l’ACO, et ce pour plusieurs raisons. La première est le contexte économique actuel : l’ensemble des teams ont de plus en plus de difficultés à trouver des budgets. C’est bien que les organisateurs fassent des efforts pour les réduire. Ensuite, j’approuve ce choix parce qu’elle nous permet de faire une économie non négligeable. Précédemment, nous devions installer l’équipe près de trois semaines au Mans, et cela représente un coup important. Cette décision est identique pour tout le monde. Elle n’avantage ou ne désavantage pas un team plutôt qu’un autre. Comme je le dis souvent à mes collaborateurs, une équipe doit savoir s’adapter à une nouvelle situation. Enfin, il faut préciser que la Journée Test peut se dérouler dans des conditions climatiques bien différentes que celles de la course, et dans ce cas de figure, c’est une journée de perdue, aussi bien sur le plan technique qu’économique. L’ACO a pris une décision pour faire face à un contexte particulier, afin que les teams en souffrent le moins possible. Cette raison me semble être une bonne raison. Après, comme tout le monde, nous aimerions avoir une journée d’essais au Mans, mais le grand circuit n’est pas permanent et nous savons tous que c’est quelque chose de compliqué à mettre en place. »

Antonin Charouz (Charouz Racing System) : "Concernant l’annulation de la Journée Test, nous voyons cela comme une conséquence de la crise économique qui nous affecte actuellement. Cela veut dire que toutes les équipes doivent réduire leurs coûts et éliminer les dépenses inutiles. Ainsi, si les essais sont annulés, cela rend la vie plus facile à tout le monde."

Seth Neiman (Flying Lizard Motorsports) : "Je pense que la décision de l'ACO de supprimer la Journée Test est une bonne décision qui va permettre aux équipes basées aux Etats-Unis de réduire de manière significative le coût d'un programme Le Mans sérieux. En prenant cette décision aussi tôt, l'ACO a donné la possibilité aux teams de s'organiser efficacement et de prendre pleinement avantage du changement de calendrier. Il sera intéressant de voir comment la semaine de la course sera structurée. La longueur du circuit au Mans donne la primeur au temps de piste , aussi je me demande si cela peut avoir un impact sur les nouveaux teams, sur une technologie non testée, ainsi que sur les rookies."

Kai Kruse (Schiller-Kruse Motorsport) : « C’est difficile de se prononcer. Je pense que la panique est un peu trop grande en ces temps de crise. Au début de cette année, j’avais dit que nous courrions avec des coûts trop élevés avec des voitures comme les Porsche. Tout le monde a voulu avoir un budget supérieur à l’autre, et ce n’est pas une bonne chose. Concernant la Journée Test, je pense que nous perdons une petite option de vendre notre business suite à l’annulation. Quand nous roulons, nous pouvons gagner de l’argent. Et quand vous vendez un baquet, vous le vendez pour la Journée Test et la course. D’un autre côté, nous devons faire avec… Je pense que nous payons le prix pour des équipes qui ont dépensé trop d’argent, de l’argent qu’elles n’avaient pas. Je pense que cela ne nous aidera pas à réduire massivement les coûts et que cela va augmenter le danger pour les pilotes qui ne connaissent pas le circuit. Pourquoi ne pas faire une séance d’essais facultative ? »

Matthieu Bonardel (Michelin) : « Je suis surpris et préoccupé. Surpris parce que nous l'avons appris par la presse, alors que l'ACO nous consulte souvent et nous traite en vrai partenaire technique. Préoccupé, parce que ces tests nous ont toujours permis de préparer la course correctement, en validant les différents types de pneus prévus, en définissant avec les écuries les meilleurs réglages, en confirmant que deux ou trois relais étaient possibles. Et parfois, elle nous a permis de déceler avant la course un risque potentiel et de réagir soit sur les pneus, soit sur les réglages du véhicule car c'est un tout.

« Le Mans ce n'est pas facile : c'est le circuit le plus sollicitant de la saison et c'est un circuit non permanent sans équivalent. Impossible d'utiliser une autre course ou un autre test pour reproduire exactement les conditions de roulage des 24 Heures. Se priver de la Journée Test, c'est perdre le laps de temps nécessaire à la mise au point des véhicules et à la préparation de la course en toute sérénité. Les essais du mercredi et du jeudi sont souvent coupés de drapeaux rouges, ne donnent pas quatre heures consécutives pour faire une simulation de course. Et on est au pied du mur à ce moment. A ce moment, personne n'a plus le temps de comprendre, modifier, re-tester car la course arrive vite. Hors de question d'attendre la course pour savoir si tout va bien se passer. Faute d'information, nous serons donc amenés à prendre des dispositions sécuritaires draconiennes sur les consignes d'utilisation et le nombre de relais autorisés. Et cela les teams n'aiment pas trop, d'autant que le règlement va au contraire les inciter à garder leurs pneus plus longtemps.

« Ceci dit, je comprends la proposition de l'ACO. Faire des économies, c'est une bonne idée. Réduire les week-end de LMS à deux jours, c'est très bien par exemple. La Journée test, par contre, n'est pas qu'un show ou un exercice de style. J'aurais aimé qu'on la maintienne. Maintenant, nous allons parler avec l'ACO et tous les acteurs pour trouver des solutions acceptables permettant de ne pas prendre de risques en course. »
Revenir en haut Aller en bas
kiki7266
Pilote officiel
Pilote officiel
avatar

Nombre de messages : 2591
Age : 44
Localisation : LAVAL
Auto/Moto : aprilia SR50R
Date d'inscription : 17/12/2007

MessageSujet: Re: le paddock de l'endurance   Mar 9 Déc - 11:39

Le Gigawave Motorsport prêt pour 2009...mais aussi 2010.



Avec 40 points récoltés pour sa première saison en FIA-GT, le Gigawave Motorsport s'est classé quatrième du championnat « Equipes » et premier des équipes à voiture unique. L’Aston Martin DBR9 n°10 n’a pas démérité, avec trois podiums pour la paire Philipp Peter/Allan Simonsen, dont une belle troisième place décrochée aux 24 Heures de Spa. Malheureusement, l’année s'est terminée sur une mauvaise note, avec une grosse sortie lors de l’ultime manche de San Luis, obligeant le team britannique à déclarer forfait.

La saison prochaine, le Gigawave Motorsport devrait de nouveau être sur les grilles de départ du FIA-GT. Déjà tournée vers la prochaine saison, l'équipe prépare déjà 2010 et l’arrivée du Championnat du Monde GT1, comme le précise Henry Barczynski, Président de Gigawave : « Notre dernière course ne restera pas dans les mémoires, mais c’est la loi du sport automobile. Toutefois, l’équipe a acquis une expérience considérable et nous sommes maintenant fin prêts pour relever les défis de 2009, mais aussi préparer le Championnat du Monde 2010 ». Il reste maintenant à savoir si l'Aston Martin DBR9 sera engagée ces deux prochaines saisons ou bien si le team managé par Steve Hagger optera pour une autre auto.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: le paddock de l'endurance   

Revenir en haut Aller en bas
 
le paddock de l'endurance
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» test entrée de paddock
» paddock paradise
» Aménagement de mon paddock d'hiver....
» propose boxes à louer + paddock
» Paddock

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ZONE-ROUGE :: Autos :: L'actualité sportive-
Sauter vers: