ZONE-ROUGE
APRES ENREGISTREMENT ET PRESENTATION,

PROFITE DES VIDEOS ZONE-ROUGE



 
FAQAccueilGalerieRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 le paddock de l'endurance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
kiki7266
Pilote officiel
Pilote officiel
avatar

Nombre de messages : 2591
Age : 44
Localisation : LAVAL
Auto/Moto : aprilia SR50R
Date d'inscription : 17/12/2007

MessageSujet: Re: le paddock de l'endurance   Mer 28 Jan - 19:20

Creation Autosportif se tourne vers l’ALMS

Alors que l’équipe britannique est actuellement occupée à modifier sa voiture pour la rendre éligible auprès du règlement A.C.O. 2009, Creation Autosportif a communiqué récemment sur son site internet son intention de quitter les Le Mans Series pour se diriger vers l’ALMS.

Ian Bickerton et Mike Jankowski, présents en Le Mans Series depuis la création du championnat en 2004, et qui n’ont à ce jour manqué que deux des vingt cinq courses disputées jusqu’à aujourd’hui, vont donc prendre une nouvelle direction. L’équipe courra en effet désormais sous licence américaine et sera basée durant sa campagne nord américaine dans l’Etat de Caroline du Nord. L’équipe est actuellement en train de finaliser son équipage et devrait faire une annonce prochainement. En outre, Creation Autosportif ne vise rien d’autre que la victoire en American Le Mans Series, et veut profiter de l’absence d’Audi et de la jeunesse d’Acura pour imposer sa Creation CA 07 Judd.

Creation Autosportif reste pourtant sur une saison assez moyenne en Le Mans Series. Il faut dire que face aux usines Audi et Peugeot, la tâche n’était pas facile. Mais Creation a semblé également en retrait face aux autres « LM » P1 essence que sont les Pescarolo, les Courage Oreca, et la Lola Charouz.

On se souvient que Creation Autosportif avait débuté en 2008 un partenariat de trois ans avec le motoriste japonais AIM. AIM fournissait à Creation une version exclusive du moteur Judd, modifiée et théoriquement plus performante, qui devait déboucher sur une victoire aux 24 Heures du Mans d’ici à 2010. Las de constater que leurs efforts étaient loin du compte chez Creation, les responsables d’AIM ont décidé de casser le contrat les liant à l’équipe britannique et d’aller s’associer à Courage Oreca. C’est donc vers Judd que Creation se tourne à nouveau pour 2009, les deux entités ayant déjà collaboré dans le passé.

Creation débarquera en ALMS en terrain déjà plus ou moins connu puisque l’équipe britannique s’était fait une spécialité dans le passé de venir disputer les épreuves du Petit Le Mans et de Laguna Seca en fin de saison. Creation Autosportif n’oublie cependant pas les 24 Heures du Mans pour autant, et a déposé auprès de l’Automobile Club de l’Ouest une demande d’engagement pour l’édition de juin prochain.

Si l’on regrettera l’absence des « blue rockets » en Le Mans Series, on peut en revanche se satisfaire de voir le plateau « LM » P1 de l’American Le Mans Series prendre enfin de la consistance.
Revenir en haut Aller en bas
kiki7266
Pilote officiel
Pilote officiel
avatar

Nombre de messages : 2591
Age : 44
Localisation : LAVAL
Auto/Moto : aprilia SR50R
Date d'inscription : 17/12/2007

MessageSujet: Re: le paddock de l'endurance   Mer 28 Jan - 19:25

Acura : Simon Pagenaud, « L'Acura LMP1, c'est comme une F1 ».


Après une saison d’apprentissage sur l’Acura ARX-01b du de Ferran Motorsports, Simon Pagneaud passe à la catégorie reine cette année, toujours au sein du team de l’ancien vainqueur des 500 Miles d’Indianapolis. Très verve depuis le début du Winter Test avec les meilleurs temps des différentes séances, le Montmorillonnais revient avec nous sur les deux premières journées d’essais : « Ce n’est que notre troisième séance de tests avec l’auto, en comptant celles des essais de Sebring. Nous progressons au fil des séances. Le moteur est vraiment très bon et nous sommes de mieux en mieux dans les passages en milieu de virage ». Les trois pilotes enchaînent les runs tout en passant régulièrement par le garage : « Nous ne cherchons pas la performance pour le moment. Nous roulons pour tester un maximum de pièces et voir ce qui peut casser. C’est pourquoi nous passons aussi pas mal de temps dans son box car toute l’équipe technique inspecte l’auto de fond en comble ».

Quant à la différence avec l’Acura ARX-01b LMP2 : « la P1 est différente car on freine plus tard et plus fort. L’accélération est bien entendu plus brutale ». La conception de l’ARX-02a n’a rien à voir avec celle de la catégorie inférieure : « Avec la P1, j’ai quasiment les pieds à la hauteur du cou, ce qui m’oblige à travailler plus le bas du corps. Nick Wirth, le concepteur de l’auto, est un habitué de la F1 et l’a conçu dans cette approche. Ce proto est une vraie F1. Si je compare avec une Champ Car, c’est encore plus impressionnant ne serait-ce au niveau du freinage où tu peux le retarder plus qu’avec la monoplace. La direction assistée est hydraulique, ce qui est aussi une nouveauté ».

Dans deux mois, le de Ferran Motorsports fera débuter l’ARX-02a aux 12 Heures de Sebring avec le renfort de Scott Dixon comme troisième pilote : « C’est un peu tôt pour viser la victoire cette année car nous ne sommes qu’au début du développement. Nous viserons à coup sûr la victoire en 2010 ». Les nombreuses heures passées sur le simulateur ont été bénéfiques car « elles ont permis de tester bon nombre de réglages comme si nous étions sur la piste »
Revenir en haut Aller en bas
pprider
Taquineur de zone rouge
Taquineur de zone rouge
avatar

Nombre de messages : 68
Age : 34
Localisation : Au sud...de Metz
Auto/Moto : Laguna 2.2D
Date d'inscription : 04/01/2009

MessageSujet: Re: le paddock de l'endurance   Mer 28 Jan - 19:32

Merci encore pour toutes ces infos et ces superbes photos!!
Revenir en haut Aller en bas
kiki7266
Pilote officiel
Pilote officiel
avatar

Nombre de messages : 2591
Age : 44
Localisation : LAVAL
Auto/Moto : aprilia SR50R
Date d'inscription : 17/12/2007

MessageSujet: Re: le paddock de l'endurance   Mer 4 Fév - 23:19

Les premières photos de l'Alpina B6-GT3 !











S'il est une catégorie qui a le vent en poupe, c'est bien le FIA-GT3 ! Pour sa quatrième année d'existence, le championnat va voir l'arrivée de nouvelles autos telles l'Audi R8 LMS ou l'Alpina B6, ce qui fera une bonne douzaine de constructeurs sur les grilles de départ cette saison. Le préparateur allemand a préparé sa B6S en voiture de compétition taillée pour les différents championnats GT3, sa puissance étant de 530 cv (moteur 4.4l). Il y a quelques jours, l'auto a effectué son shakedown aux mains de Claudia Hürtgen et de Andreas Bovensiepen, en charge du projet de la B6 version GT3. Après plus de 300 km, Andreas Bovensiepen s'est montré serein : " Nous avons été agréablement surpris car nous n'avons pas connu de problèmes". Quant à Claudia Hürtgen, elle déclarait : " L'auto a un centre de gravité plus proche d'une monoplace que d'une voiture de tourisme, ce qui m'a impressionné".

Après ce premier shakedown, la B6-GT3 devra être étalonnée, tout comme ses concurrentes. L'auto sera ensuite présentée au Salon de Genève le mois prochain. Alpina cherche également les quatre pilotes qui seront au volant de l'auto en FIA-GT3. Le préparateur précise que sa B6-GT3 est également disponible pour courir dans les championnats GT3 nationaux (Allemagne, Brésil, France, Angelterre, Italie) ainsi qu'en VLN et aux 24 Heures du Nürburgring.
Revenir en haut Aller en bas
Rom Kese
Pilote officiel
Pilote officiel
avatar

Nombre de messages : 2550
Age : 31
Localisation : Angers 49
Auto/Moto : 307 XSI 2.0 HDI 110ch
Date d'inscription : 15/04/2008

MessageSujet: Re: le paddock de l'endurance   Jeu 5 Fév - 12:23

elle est pas mal , sauf peut être le bouclier avant , un peu trop gros , on verra se quel vaudra

_________________
x2
Revenir en haut Aller en bas
kiki7266
Pilote officiel
Pilote officiel
avatar

Nombre de messages : 2591
Age : 44
Localisation : LAVAL
Auto/Moto : aprilia SR50R
Date d'inscription : 17/12/2007

MessageSujet: Re: le paddock de l'endurance   Sam 7 Fév - 12:36

RML brave le froid pour le shakedown de sa Lola-Mazda.







Température négative, un ciel menaçant et la neige : tout cela n’a pas suffit pour dissuader RML de procéder au premier roulage de sa Lola-Mazda ! Durant deux jours, l’équipe britannique était à Snettertton pour effectuer ses premiers tests de l’intersaison, arborant pour l’occasion sa nouvelle livrée.

Les prévisions annonçaient de fortes chutes de neige, mais RML a maintenu ses essais et a eu bien raison de le faire. Mercredi, le team a en effet pu profiter d’un jour sec et ensoleillé. Il restait à braver le froid. « Dans ces circonstances, nous avons accompli un bon roulage et la voiture à l’air magnifique ! » explique Tommy Erdos. « Il faisait vraiment trop froid pour monter les pneus en température, et ils n’ont jamais donné l’impression d’avoir de l’adhérence, mais nous avons appris beaucoup de choses sur l’auto. Désormais, je suis impatient de pouvoir rouler à plein régime. »

Après avoir découvert le coupé Lola lors de la dernière manche des Le Mans Series 2008, RML introduisait un certain nombre de nouveautés au cours de ce test. Ainsi, en plus de faire son premier roulage avec le moteur Mazda MZ-R, le team anglais effectuait ses premiers pas avec le package aéro-2009 développé par Lola. « Ma première expérience avec le moteur a été rassurante » poursuit Erdos. « Il est très réactif, avec une meilleure reprise que l’ancien moteur et plus de couple. Compte tenu que nous aurons une plus petite bride cette année, c’est plutôt encourageant. La première impression est positive. »

Le lendemain, c’est la neige et le brouillard qui attendaient RML, l’équipe étant obligée de retarder son entrée en piste d’une demi-journée. « Les conditions ont été très difficiles et nous avons été forcés de réduire la deuxième journée » confirme Phil Barker, le Team Manager. « Mais au cours de ces deux jours, nous avons beaucoup appris sur la voiture, le moteur et les modifications introduites cet hiver. Ce roulage a été très productif. C’était bien d’avoir l’occasion de se roder avant notre prochain test complet dans quelques semaines. Nous espérons pouvoir bénéficier de meilleures conditions. »

Notons que Mike Newton, qui avait été touché par une infection virale, n’a pas pris le volant. Il découvrira donc la Lola-Mazda lors d’une prochaine séance.

D'après le communiqué du team,
Revenir en haut Aller en bas
titou31
Pilote officiel
Pilote officiel
avatar

Nombre de messages : 7075
Age : 32
Localisation : toulouse
Auto/Moto : clio 1.9d et street triple R de 2009 et 990 sm 2009
Date d'inscription : 26/11/2006

MessageSujet: Re: le paddock de l'endurance   Sam 7 Fév - 13:02

tres belle voiture
Revenir en haut Aller en bas
http://www.neufstream.com/titou31
kiki7266
Pilote officiel
Pilote officiel
avatar

Nombre de messages : 2591
Age : 44
Localisation : LAVAL
Auto/Moto : aprilia SR50R
Date d'inscription : 17/12/2007

MessageSujet: Re: le paddock de l'endurance   Lun 9 Fév - 17:47

Peugeot, Pilotes : Le Lion joue la continuité. Bourdais revient, Brabham arrive !

Les 24 Heures du Mans, l’objectif principal de Peugeot, se gagnent avec de l’expérience. Pour la troisième année de son programme 908, c’est donc fort logiquement que la firme au Lion a reconduit sept des neuf hommes présents en 2008. Peugeot a misé sur la continuité et finalement, comment aurait-il pu en être autrement ? Les équipages alignés l’an dernier possédaient déjà de nombreuses qualités et il n’a pas manqué grand chose pour que le constructeur français n’atteigne son objectif. Avec les arrivées de Sébastien Bourdais et David Brabham, deux pilotes mêlant rapidité, expérience et caractère, Peugeot Sport espère bien gravir l’ultime marche du podium manceaux.

Minassian/Gené et Sarrazin/Lamy : Les indéboulonnables…

Présents depuis les premiers pas du programme, à la fois en Le Mans Series et aux 24 Heures du Mans, Nicolas Minassian, Marc Gené, Stéphane et Pedro Lamy ont été conservés. Logique, puisque trois d’entre eux font partis des meilleurs pilotes en Protos !

Stéphane Sarrazin a pris une nouvelle dimension depuis son arrivée chez Peugeot. On connaissait ses qualités depuis de nombreuses années, notamment de par son parcours en monoplace, sa transition réussie en rallye et son retour remarqué en endurance, via Aston Martin. Depuis, le pilote gardois a enfilé le costume du patron. Ses deux poles aux 24 Heures du Mans en témoignent. Les hommes qui l’ont devancé sur tour chronométré sont peu nombreux. Stéphane a pourtant vécu une saison 2008 plus compliquée que la précédente. Sa voiture était certainement la plus rapide dans la Sarthe, mais la mécanique en a décidé autrement. Quant aux Le Mans Series, après avoir décroché le titre en 2007, il n’a pas été en réussite, notamment à Barcelone, dès l’ouverture du championnat. Fort de sa traditionnelle soif de vaincre, il faudra compter sur lui en 2009, à n’en pas douter.

Si la présence de Stéphane Sarrazin ne faisait pas doute, celle de Pedro Lamy, son habituel coéquipier, avait été davantage remise en question durant l’intersaison. Dans les médias en tout cas… Difficile de comprendre pourquoi le Portugais aurait été mis au placard. Il n’a pas commis de grossière erreur et, s’il a été moins flamboyant que son partenaire, il est toujours allé au combat quand il le fallait. L’Audi de Mike Rockenfeller à Monza en a fait les frais ! Au Mans, il était parmi les meilleurs pilotes Peugeot. Malheureusement, il n’était pas sur la bonne voiture, la fiabilité de la n°8 ayant fait défaut. Expérimenté et rapide, Pedro forme de plus un excellent binôme avec Stéphane Sarrazin. Il devait forcément être de l’aventure…

Nicolas Minassian a été le grand malheureux de l’an dernier. 2008 aurait pu (aurait dû ?) être son année. Le Marseillais, dont on sait à quel point Le Mans lui tient à cœur, a touché son rêve du bout des doigts. Malheureusement, il échouera sur la deuxième marche du podium, même après avoir tout tenté. Il aurait pu se venger avec un titre en Le Mans Series, mais le destin sera cruel. Après avoir porté la n°7 à bout de bras durant toute la saison, il abandonnait ses espoirs de titre, et ceux de Peugeot avec, dans un accrochage. Souhaitons pour Minass’ que cet épisode ne soit plus qu’un mauvais souvenir. Et espérons que cette malchance qui semble toujours lui coller à la peau, lui lâche un peu la grappe. Malgré un exercice 2008 paradoxal et finalement mitigé, Nicolas n’en reste pas moins une des références de la discipline. Il le prouvera certainement dans les mois qui viennent…

A l’instar de Pedro Lamy, Marc Gené n’avait pas la faveur des pronostics. Et pour cause, il a été régulièrement dominé par les trois autres pilotes-titulaires en Le Mans Series. Aux 24 Heures du Mans, seuls Jacques Villeneuve et Ricardo Zonta ont fait moins bien que lui. A la décharge de l’Espagnol, il avait été victime d’un violent crash lors de la Journée Test. Un accident qui n’avait pas causé trop de bobos fort heureusement. Reste que ce n’était pas l’idéal pour se préparer au double tour d’horloge sarthois. Avec la réduction des essais en F1 et après être passé si proche du succès en terres mancelles ainsi que du titre en Le Mans Series, Marc Gené a certainement été séduit pour continuer le challenge. Et comme son bagage technique est aussi important que le marché espagnol l’est aux yeux de Peugeot, différents éléments étaient réunis pour que les deux parties poursuivent l’aventure ensemble.

Montagny, Klien, Wurz : Ils ont convaincu…

A l’instar des quatre pilotes cités précédemment, Franck Montagny, Christian Klien et Alexander Wurz poursuivent l’aventure. Ce n’est pas une grande surprise, tant les trois hommes ont fait preuve de talent au volant de la 908.

Pour Franck Montagny, on se risquerait presque à parler de révélation. Bien évidemment, les qualités du Français sont connus depuis de nombreuses années. On le sait, il est un des pilotes le plus doué de sa génération. Mais tout de même, pour son retour en endurance, FKM a réalisé une excellente saison. Comme ses deux autres coéquipiers sur la n°9 (Zonta/Klien), il découvrait la 908. Il n’a pas mis longtemps à trouver le bon rythme. On se souviendra de son incroyable quadruple relais au Mans. Dans la Sarthe, il a d’ailleurs été le deuxième homme le plus rapide en course. Il a poursuivi son année outre-Atlantique, avec l’Acura du Andretti-Green Racing. Réussissant à métamorphoser un team qui n’avançait plus, celui que l’on surnomme Big Tank s’est imposé à deux reprises, dont une fois au général. De quoi convaincre, si besoin en était, Peugeot de le conserver.

Douze ans après son unique participation aux 24 Heures du Mans, conclue par une victoire, Alexander Wurz faisait son retour dans la Sarthe. Comme Marc Gené avant lui, il a mené de concert le rôle de pilote-essayeur en F1 et celui de pilote titulaire en LMP1. L’Autrichien voulait rejoindre le Lion et découvrir la 908 ; il l’avait dit à son agent courant 2007. Il avait également dit qu’il ne « serait pas là pour une seule année ». Le seul pilote Peugeot à s’être imposé au Mans avait vu juste puisqu’il sera de nouveau de la partie en 2009. Il faut dire qu’après une erreur lors des 1000km de Spa, Alexander Wurz a été irréprochable. Sa prestation en juin dernier a été à l’image de ses coéquipiers (Lamy/Sarrazin) : convaincante mais réduite à néant par un problème mécanique.

Pour Christian Klien, la donne est différente. Comme son compatriote, il est toujours proche du monde de la F1 puisqu’il officie pour BMW en tant que pilote d’essais. Mais contrairement à Alexander Wurz, il n’avait jamais disputé les 24 Heures du Mans ou pris le volent d’un prototype. Le passage d’une F1 à un LMP n’est pas facile, certains l’ont appris à leur dépend. Mais à 26 ans (il les a eu samedi), l’Autrichien n’a pas éprouvé tant de difficulté que cela, se montrant compétitif. Son manque d’expérience l’avait certainement un peu pénalisé, notamment dans le trafic, et c’est d’ailleurs pour cela qu’il avait participé ensuite au Petit Le Mans. Une participation réussie, le benjamin des équipages Peugeot résistant à Allan McNish un certain temps avant de céder devant… l’expérience de ce dernier. Nul doute que cette passe d’arme avec l’Ecossais lui servira à l’avenir.

Bourdais : Il revient…

Non content de conserver son baquet chez Toro Rosso en F1, Sébastien Bourdais sera donc au départ des 24 Heures du Mans. Notons d’ailleurs que le dernier pilote-titulaire en F1 à avoir disputé la classique sarthoise la même année se nomme… Franck Montagny. Inutile de présenter le pilote manceau, quadruple vainqueur du Champ Car entre autres, qui possède une bonne côte de popularité dans les médias. Après s’être vu fermer les portes de la F1 durant plusieurs années, il y a enfin accédé l’an dernier. D’où son absence dans la Sarthe. Il ne découvrira pas la 908, pour l’avoir piloté il y a deux ans. Il retrouvera donc Peugeot et un monde qu’il connaît bien. Reste à faire oublier le premier virage de l’édition 2007… Il sera également intéressant de comparer ses performances avec les autres tricolores : à voiture égale, qui de Minassian, Sarrazin, Montagny ou Bourdais sera le plus rapide ? De la réponse ne dépendra pas la victoire au Mans, mais tout de même. Cela devrait animé quelques débats du côté des passionnés de sport automobile…

Brabham : Il arrive…

L’arrivée de David Brabham, c’est un peu la surprise du chef. L’Australien sort d’une saison époustouflante avec Acura et le Highcroft Racing. Son expérience et sa vélocité font de lui une recrue parfaite. Mais le passage d’Acura dans la catégorie et l’arrivée officielle d’Aston Martin, dont il est un des pilotes attitrés depuis plusieurs saisons, auraient pu refroidir les ardeurs de Peugeot. Et bien non et voilà qu’un Brabham retrouve le Lion seize ans après un autre. Celui-là s’appelait Geoff et avait remporté les 24 Heures du Mans en 1993 avec la 905. Le frère réécrira-t-il l’histoire ? Réponse le 14 juin. Une chose est sûre : Peugeot tient son pilote britannique (Brabham est de nationalité australienne, mais né en Angleterre. Et son tempérament est bien "So British"). Et alors qu’on voyait Anthony Davidson rejoindre les rangs, c’est finalement un homme d'expérience (43 ans/15 participations) et au caractère bien trempé qui débarque. D’ici Le Mans, on suivra attentivement les 12 Heures de Sebring : en Floride, David Brabham sera au volant de son Acura… et il jouera des coudes avec ses futurs équipiers !

Ricard Zonta et Jacques Villeneuve sont les seuls à ne pas avoir été conservés. Rien de très surprenant dans la mesure où les deux pilotes ont, d’après les statistiques, été les moins rapides des équipages. Dommage pour le Canadien qui ne parviendra pas à ajouter Le Mans à son riche palmarès. Peut être n’est-ce que partie remise. Comme en 2008, Anthony Beltoise sera le dixième homme. Toujours vêtu de la combinaison de pilote de réserve, il sera présent en Le Mans Series sur une Ferrari du Farnbacher Racing.

Reste maintenant à connaître la composition des équipages et surtout les détails du programme...
Revenir en haut Aller en bas
kiki7266
Pilote officiel
Pilote officiel
avatar

Nombre de messages : 2591
Age : 44
Localisation : LAVAL
Auto/Moto : aprilia SR50R
Date d'inscription : 17/12/2007

MessageSujet: Re: le paddock de l'endurance   Lun 9 Fév - 17:49

Peugeot, Programme : Sebring et Spa pour préparer Le Mans.

Après Audi, Aston Martin et Acura, Peugeot était le dernier grand constructeur présent en Endurance à dévoiler son programme sportif pour la saison 2009. Un programme qui s’articulera autour des 24 Heures du Mans, où trois 908 seront engagées officiellement (en cas d’invitation pour la troisième). Avant, le Lion ira à Sebring et Spa. Après, le mystère demeure…

La liste des engagés des Le Mans Series nous avait donné un premier indice : Peugeot ne sera pas présent sur toutes les courses du championnat. Quant à l’affiche des 12 Heures de Sebring, elle mettait la 908 très en avant. C’est donc sans grande surprise que la firme sochalienne a annoncé qu’elle ne fera que deux courses avant les 24 Heures du Mans : Sebring, avec deux voitures confiées à Sarrazin/Montagny/Bourdais et Klien/Lamy/Minassian, et les 1000km de Spa, avec trois autos !

Pour atteindre l’objectif majeur qu’il s’est fixé en 2009, gagner la classique sarthoise, le constructeur français a donc modifié ses plans par rapport à l’année précédente. Autant les 908 avaient accumulé les courses en 2008 (Sebring, Barcelone, Monza et Spa), autant elles se contenteront d’une épreuve de 12 heures et une de 6 heures cette saison. Le calendrier est certainement pour beaucoup dans cette décision, les dates des 12 Heures de Sebring et des 1000km de Catalunya étant relativement rapprochées. Quand on connaît la dureté du tracé floridien et les spécificités de la piste catalane, bien loin de celles du Mans, le choix est rapidement fait lorsque l’on veut préparer le double tour d’horloge le plus connu et le plus difficile de la planète !

Certes réduit, le programme a été établi de manière intelligente. Deux 908 à Sebring, cela permet de tester la mécanique, mais également d’afficher quelques ambitions. Il faudra bien deux voitures pour affronter Acura et Audi à armes égales. Voilà qui nous promet un match à trois passionnant du côté de la Floride. Quant à Spa, ce sont pas moins de trois Peugeot qui seront alignées. De quoi préparer idéalement les 24 Heures du Mans, puisque les équipages seront quasiment au complet dans les Ardennes belges : Klien/Lamy/Minassian, Montagny/Sarrazin et Wurz/Gené/Brabham. Seul Sébastien Bourdais sera absent, pour cause de Grand Prix d'Espagne. Les pilotes n’auront donc pas d’excuse : ils auront pu se mettre dans le bain et s’habituer à la gestion du trafic.

Après ces deux courses, principalement dédiées à la préparation des 24 Heures du Mans, Peugeot prendra la direction de la Sarthe. Comme en 2008, trois 908 « officielles » prendront le départ (dont la composition des équipages peut encore évoluer), avec une ambition, une seule : s’imposer pour la première fois depuis 1993. Dans la Sarthe, le Lion affrontera trois Audi R15, deux R10, deux ou trois Aston Martin plus la meute des « privés » emmenée par ORECA et Pescarolo.

Et après Le Mans, reverrons-nous les 908 ? La décision dépendra en partie du résultat au soir du 14 juin. Mais Peugeot n’a pas définitivement tourné le dos aux Le Mans Series…
Revenir en haut Aller en bas
kiki7266
Pilote officiel
Pilote officiel
avatar

Nombre de messages : 2591
Age : 44
Localisation : LAVAL
Auto/Moto : aprilia SR50R
Date d'inscription : 17/12/2007

MessageSujet: Re: le paddock de l'endurance   Mar 10 Fév - 8:59

Peugeot : Les premières photos de la déco 2009.

Voici les premières photos de studio de la livrée 2009 de la Peugeot 908 HDi FAP. Si la déco reste globalement dans le même style, quelques évolutions sont à signaler. Des parties chromées font en effet leur apparition, notamment sur le toit de la voiture. Notons également que la n°9, habituellement vétue des liserets gris, arbore cette fois le bleu porté l'an dernier par la n°8. Logique, les trois 908 évolueront toutes avec une robe à dominante bleue.







Revenir en haut Aller en bas
Rom Kese
Pilote officiel
Pilote officiel
avatar

Nombre de messages : 2550
Age : 31
Localisation : Angers 49
Auto/Moto : 307 XSI 2.0 HDI 110ch
Date d'inscription : 15/04/2008

MessageSujet: Re: le paddock de l'endurance   Mar 10 Fév - 22:21

que du bon , ça va faire du bruit

_________________
x2
Revenir en haut Aller en bas
kiki7266
Pilote officiel
Pilote officiel
avatar

Nombre de messages : 2591
Age : 44
Localisation : LAVAL
Auto/Moto : aprilia SR50R
Date d'inscription : 17/12/2007

MessageSujet: Re: le paddock de l'endurance   Ven 13 Fév - 14:24

Les trois premières photos de l'Audi R15 !

Depuis hier, les photos "volées" de l'Audi R15 abondent de partout sur le net. Trois clichés qui permettent de se faire une première idée de l'allure de la dernière arme d'Ingolstadt.










les photos de l’Audi R15 fleurissent sur Internet. Des clichés de paparazzi qui montrent le nouveau bolide d’Ingolstadt sous toutes ses coutures, lors des essais menés par le constructeur allemand à Vallelunga. Audi, qui ne souhaitait pas dévoiler sa dernière arme avant les 12 Heures de Sebring a dû se résoudre à publier une première photo officielle. Pour l’apprécier à sa juste valeur, nous vous la proposons dans sa plus haute définition (sur demande, nous l'avons réduite pour le forum)

Revenir en haut Aller en bas
Rom Kese
Pilote officiel
Pilote officiel
avatar

Nombre de messages : 2550
Age : 31
Localisation : Angers 49
Auto/Moto : 307 XSI 2.0 HDI 110ch
Date d'inscription : 15/04/2008

MessageSujet: Re: le paddock de l'endurance   Lun 16 Fév - 21:57

comme tu dis , elle est vilaine , elle ne ressemble à rien .

_________________
x2
Revenir en haut Aller en bas
kiki7266
Pilote officiel
Pilote officiel
avatar

Nombre de messages : 2591
Age : 44
Localisation : LAVAL
Auto/Moto : aprilia SR50R
Date d'inscription : 17/12/2007

MessageSujet: Re: le paddock de l'endurance   Ven 20 Fév - 22:05

Larbre Competition retrouve les Le Mans Series avec sa Saleen.

Plusieurs fois titrés en GT1, Larbre Compétition s’apprête à faire son retour en Le Mans Series. L’équipe du Vigeant bien en effet de confirmer la présence d’une de ses Saleen pour l’ensemble du championnat. Après ses sacres en 2004, avec la Ferrari F550, et en 2006, avec l’Aston Martin DBR9, les hommes de Jack Leconte tenteront donc de décrocher une troisième couronne, avec une troisième voiture différence !

L’an dernier, on se rappelle que Larbre Compétition s’était engagé à plein temps en FIA-GT et en FFSA-GT, la Saleen S7-R du team n’effectuant qu’une apparition à Barcelone, avec un podium à la clé. En plus de défendre son titre sur la scène hexagonale, l’équipe a déposé une demande d’engagement auprès de l’ACO pour disputer les 24 Heures du Mans pour la 17ème fois consécutive ! Elle sera donc présente à l’année en Le Mans Series, avec un duo composé de Patrick Bornhauser et David Halliday, qui devrait être accompagné par Patrice Goueslard.

Les deux premiers nommés connaissent bien Larbre Compétition et la Saleen puisqu’ils évoluaient tous les deux à son volant en 2008, Patrick Bornhauser décrochant le titre de Champion de France avec Christophe Bouchut. Quant à Patrice Goueslard, il est ni plus ni moins le Champion sortant des Le Mans Series en GT1. Au volant d’une Corvette du Luc Alphand Aventures, il avait été sacré en compagnie de Guillaume Moreau.

En 2009, Larbre Compétition tentera d’être couronné pour la treizième fois dans un championnat GT !

D'après le communiqué du team,
Revenir en haut Aller en bas
kiki7266
Pilote officiel
Pilote officiel
avatar

Nombre de messages : 2591
Age : 44
Localisation : LAVAL
Auto/Moto : aprilia SR50R
Date d'inscription : 17/12/2007

MessageSujet: Re: le paddock de l'endurance   Mar 24 Fév - 9:01

Le Team ECO Speed alignera une Dome S102 !



Une nouvelle équipe vient de naître en Suisse, à Lugano plus précisément. Le Team ECOSpeed souhaite en effet s’aligner en Endurance, à la fois en Le Mans Series, en Asian le Mans Series, sur quelques manches de l’ALMS et aux 24 Heures du Mans, en cas de demande d'engagement acceptée par l’ACO.

Un programme intense donc qui se fera avec… la Dome S102 ! Pour une surprise, c’est donc une belle surprise, tant la Dome avait été performante lors de ses premiers pas dans la Sarthe en juin dernier. Pour les débuts de sa structure dans la discipline, Frank Van Nunen, le Team Principal de cette nouvelle écurie, s’est entouré d’hommes expérimentés dont Steve Nichols, qui occupera le rôle d'Ingénieur en Chef.

Les équipages ou encore la décoration de la voiture seront disponibles d’ici peu, tout comme le site de l’équipe, www.team-ecospeed.com. Rappelons que l'ACO dévoilera la liste des 55 invités jeudi à Paris. Si le Team ECOSpeed est acceptée, le plateau sera donc d'autant plus magnifique, avec les Audi R15 et R10, Peugeot 908, Aston Martin LMP1, Courage-Oreca, Pescarolo, Lola-Aston... et donc au moins une Dome !

Pour les Le Mans Series, il s'agit également d'une bonne nouvelle. Avec un équipage solide, la Dome pourrait en effet se mêler à la lutte pour la victoire !
Revenir en haut Aller en bas
kiki7266
Pilote officiel
Pilote officiel
avatar

Nombre de messages : 2591
Age : 44
Localisation : LAVAL
Auto/Moto : aprilia SR50R
Date d'inscription : 17/12/2007

MessageSujet: Re: le paddock de l'endurance   Mar 24 Fév - 9:04

Le Mans Series : Luc Alphand Aventures défendra son titre !

La crise ? Mais qui a parlé de crise ! Les Le Mans Series ne semblent pas la connaître en tout cas. Tandis que le nouvellement créé Team ECOSpeed vient de dévoiler son intention de disputer le championnat avec une Dome S102, c’est une autre bonne nouvelle qui est arrivée dans l’après-midi. Annoncé partant en FIA-GT, le Luc Alphand Aventures rempilera finalement en Le Mans Series !

Champion GT1 en titre, l’équipe défendra son titre, avec une Corvette C6.R confiée à Luc Alphand et… Patrice Goueslard. Ce dernier, sacré en compagnie de Guillaume Moreau en 2008 avec deux victoires et trois podiums, ne rejoindra donc pas Larbre Compétition. Le tandem Alphand/Goueslard sera accompagné par un troisième pilote, dont le nom n’est pas encore déterminé.

Avec une Corvette qui rejoint des rangs déjà composés de plusieurs Saleen, d’une Lamborghini et d’une Ferrari, le GT1 des Le Mans Series devrait ainsi offrir une bataille bien plus disputée que prévue. On ne peut que s’en féliciter !

D'après le communiqué des Le Mans Series,
Revenir en haut Aller en bas
kiki7266
Pilote officiel
Pilote officiel
avatar

Nombre de messages : 2591
Age : 44
Localisation : LAVAL
Auto/Moto : aprilia SR50R
Date d'inscription : 17/12/2007

MessageSujet: Re: le paddock de l'endurance   Jeu 26 Fév - 12:57

La liste des 55 concurrents invités aux 24 Heures du Mans 2009 !

Chaque année, la liste des concurrents invités aux 24 Heures du Mans par l’ACO est toujours très attendue. 2009 n’a pas dérogé à la règle et les dernières infos n’ont fait qu’accentuer cette impression. Avec un contexte économique difficile, on pouvait s’attendre à un plateau en « baisse » par rapport à celui, déjà exceptionnel, de 2008. Les 82 demandes reçues avaient rassuré. La liste des 55 a fini de nous convaincre car, qu’on se le dise, la 77e édition a tout pour être un grand cru !

LMP1 : Une quatrième 908 pour Pescarolo !

Un peu comme l’an dernier, les prototypes se taillent la plus grosse part du gâteau avec pas moins de 33 places sur 55. La catégorie reine porte bien son nom puisqu’elle accueille 21 LM P1. Parmi eux, on s’attendait à voir trois Peugeot 908, il y en aura finalement quatre ! Comme annoncé dans ces colonnes mardi, Pescarolo Sport engagera en effet une 908 HDi FAP en plus d’une Pescarolo LMP1. Notons que cette 908 arborera une décoration proche de celle de la Pescarolo-LMP1 et qu'elle ne disputera que Le Mans. Toujours du côté des Diesel, une petite incertitude planait concernant le nombre d’Audi R15, le constructeur d’Ingolstadt ayant décliné une de ses trois invitations. C’était en fait pour en redemander une au nom de Audi Sport Team Joest. En plus de ses trois nouvelles armes, la firme aux quatre anneaux pourra compter sur le renfort de deux R10 alignées par le Team Kolles.

En face, la résistance s’organise. Via Aston Martin tout d’abord qui, cinquante ans après sa dernière victoire, engagera trois LMP1 de manière officielle : deux via AMR et une sous la bannière tchèque AMR Eastern Europe. La marque britannique sera également présente en tant que motoriste, via la Lola B08/60 du Speedy Racing/Team Sebah. Ensuite, si une seule Pescarolo LMP1 sera au départ (contre quatre l’an dernier à la même époque), il y aura pas moins de trois Courage-Oreca. Deux LC70E-AIM porteront les couleurs du Team ORECA-Matmut, la troisième, à moteur Judd, étant confiée à une structure privée, Signature.

Ginetta-Zytek sera de retour en LM P1 avec la présence du Team LNT et du Strakka Racing. Quant à Epsilon-Euskadi, c’est une seule ee2 qui est invitée. Idem pour Creation Autosportif qui courra sous la bannière américaine. La grande surprise de cette liste, c’est l’absence de la Dome du Team ECO Speed !

LMP2 : Une troisième RS Spyder pour Vitaphone !

En LMP2, Porsche avait dévoilé un peu tôt que deux RS Spyder allait défendre la couronne acquise lors de la 76ème édition. Les protos allemands seront finalement au nombre de trois ! Si le tenant du titre, le Van Merksteijn Motorsport, sera absent, le Team Essex rempile. Et avec l’arrivée de l’expérimenté Team Gox et de LA surprise Vitaphone Racing, qui alignera une troisième RS Spyder, Porsche a toutes les cartes en main.

Mais la concurrence sera féroce, avec notamment une escouade de coupés Lola. Le constructeur britannique pourra compter sur les B08/80 du Speedy Racing/Team Sebah, de Racing Box (une sur les deux demandées), de KSM et RML. KSM et RML font également partie du contingent Mazda, la firme nippone montant sérieusement en puissance. Après son retour dans la Sarthe en 2008, avec KSM, elle équipera cette fois quatre voitures. Les deux Pescarolo du OAK Racing ont en effet été retenues.

Avec sa Ginetta-Zytek, Quifel-ASM tentera de jouer les trouble-fêtes, tandis que la Zytek G.A.C. et la Radical du Bruichladdich-Bruneau complètent la catégorie. A noter l’absence de Barazi-Epsilon ou encore de WR.

GT1 : Pas de Saleen !

Du côté du Grand Tourisme, on doit se « contenter » de 22 invitations, dont seulement 8 pour le GT1. Mais finalement, quoi de plus logique pour cette catégorie qui tend à disparaître. Corvette sera fortement représenté, avec deux C6.R officielles et deux pour Luc Alphand Aventures. Tenant du titre, Aston Martin ne sera pas présent officiellement mais pourra compter sur deux clients pour défendre sa couronne : Gigawave et JetAlliance, les deux équipes effectuant ainsi leurs grands débuts dans la Sarthe. Régulièrement présent en Le Mans Series, IPB Spartak sera de la partie avec sa Lamborghini. Il y aura d’ailleurs deux Murcielago au départ, JLOC ayant été invité. On pourra s’interroger sur l’absence des Saleen S7-R. Tous trois engagés en Le Mans Series, Larbre Compétition, ARC Bratislava et Full Speed n’ont pas été retenus.

GT2 : 9 Ferrari sur 14 autos !

En GT2, la bataille promet d’être chaude, aucun constructeur n’ayant réussi à conserver sa couronne lors des dernières années. Tenant du titre, Ferrari aura toujours l’avantage du nombre avec pas moins de neuf F430 sur 14 voitures engagées dans la catégorie : deux F430 pour Risi Competizione (dont une pour Krohn), une pour Virgo, AF Corse, la BMS, JMW, JMB, Team Modena et Hankook-Farnbacher. Quant à Porsche, ce sont trois 997-RSR qui seront de la partie : le Flying Lizard, Felbermayr-Proton et IMSA Performance-Matmut. Comme en 2008 donc. Spyker ne sera représenté que par une seule C8 Laviolette, tandis que l’Aston Martin Vantage GT2 effectuera ses premiers pas dans la Sarthe, via le Drayson Racing.

Au niveau des voitures de réserve, elles seront dix. Ces concurrents ont encore une petite chance de participer à la 77ème édition des 24 Heures du Mans : si un des 55 invités se retire avant le 22 mai, l’ACO fera appel à ces teams, dans l’ordre établi. Premier réserviste, le Team Seattle viendrait avec Patrick Dempsey dans ses valises…


LM P1

1 AUDI SPORT TEAM JOEST AUDI R15
3 AUDI SPORT TEAM JOEST AUDI R15
2 AUDI SPORT NORTH AMERICA AUDI R15
14 KOLLES AUDI R10
15 KOLLES AUDI R10
7 TEAM PEUGEOT TOTAL PEUGEOT 908
8 TEAM PEUGEOT TOTAL PEUGEOT 908
9 PEUGEOT SPORT TOTAL PEUGEOT 908
17 PESCAROLO SPORT PEUGEOT 908
16 PESCAROLO SPORT PESCAROLO JUDD
OO7 ASTON MARTIN RACING LOLA ASTON MARTIN
OO9 ASTON MARTIN RACING LOLA ASTON MARTIN
OO8 AMR EASTERN EUROPE LOLA ASTON MARTIN
13 SPEEDY RACING TEAM SEBAH LOLA ASTON MARTIN
10 TEAM ORECA MATMUT AIM COURAGE-ORECA AIM
11 TEAM ORECA MATMUT AIM COURAGE-ORECA AIM
6 TEAM LNT GINETTA ZYTEK
23 STRAKKA RACING GINETTA ZYTEK
12 SIGNATURE PLUS COURAGE JUDD
20 EPSILON EUSKADI EPSILON EUSKADI JUDD
4 CREATION AUTOSPORTIF CREATION JUDD



LM P2

5 NAVI TEAM GOH PORSCHE RS SPYDER
31 TEAM ESSEX PORSCHE RS SPYDER
49 VITAPHONE RACING TEAM PORSCHE RS SPYDER
25 RML LOLA MAZDA COUPE
44 KSM LOLA MAZDA COUPE
30 RACING BOX SRL LOLA JUDD COUPE
33 SPEEDY RACING TEAM SEBAH LOLA JUDD COUPE
24 OAK RACING PESCAROLO MAZDA
35 OAK RACING PESCAROLO MAZDA
40 QUIFEL - ASM TEAM GINETTA ZYTEK 09S
41 GAC RACING TEAM ZYTEK 07S
26 BRUICHLADDICH BRUNEAU RADICAL AER



LMGT1

63 CORVETTE RACING CORVETTE C6.R
64 CORVETTE RACING CORVETTE C6.R
72 LUC ALPHAND AVENTURES CORVETTE C6.R
73 LUC ALPHAND AVENTURES CORVETTE C6.R
60 GIGAWAVE MOTORSPORT LTD ASTON MARTIN DBR9
66 JETALLIANCE RACING GMBH ASTON MARTIN DBR9
55 IPB SPARTAK RACING LAMBORGHINI MURCIELAGO
68 JLOC ISAO NORITAKE LAMBORGHINI MURCIELAGO


LM GT2

76 IMSA PERFORMANCE MATMUT PORSCHE 911 GT3 RSR (997)
77 TEAM FELBERMAYER-PROTON PORSCHE 911 GT3 RSR (997)
80 FLYING LIZARD MOTORSPORT PORSCHE 911 GT3 RSR (997)
78 AF CORSE SRL FERRARI F 430 GT
82 RISI COMPETIZIONE FERRARI F 430 GT
83 RISI COMPETIZIONE FERRARI F 430 GT
84 TEAM MODENA FERRARI F 430 GT
89 HANKOOK - TEAM FARNBACHER FERRARI F 430 GT
92 JMW MOTORSPORT FERRARI F 430 GT
96 VIRGO MOTORSPORT FERRARI F 430 GT
97 BMS SCUDERIA ITALIA SPA FERRARI F 430 GT
99 JMB RACING FERRARI F 430 GT
87 DRAYSON RACING ASTON MARTIN V8
85 SNORAS SPYKER SQUADRON SPYKER C8 LAVIOLETTE



VOITURES DE RESERVE

GT2 R1 TEAM SEATTLE ADVANCED FERRARI F 430 GT
GT2 R2 ENDURANCE CHINA TEAM ORSCHE 911 GT3 RSR (997)
GT2 R3 IMSA PERFORMANCE MATMUT PORSCHE 911 GT3 RSR
P2 R4 BARAZI EPSILON ZYTEK 07S
P2 R5 GERARD WELTER WR ZYTEK
P1 R6 EPSILON EUSKADI EUSKADI JUDD
GT2 R7 TEAM FELBERMAYER-PROTON PORSCHE 911 GT3 RSR (997)
GT2 R8 SNORAS SPYKER SQUADRON SPYKER C8 LAVIOLETTE
GT1 R9 TEAM LARBRE COMPETITION SALEEN S7R
P2 R10 RACING BOX SRL LOLA JUDD COUPE
Revenir en haut Aller en bas
kiki7266
Pilote officiel
Pilote officiel
avatar

Nombre de messages : 2591
Age : 44
Localisation : LAVAL
Auto/Moto : aprilia SR50R
Date d'inscription : 17/12/2007

MessageSujet: Re: le paddock de l'endurance   Jeu 26 Fév - 18:57

Peugeot/Pescarolo : Les réactions officielles.

C’est LA surprise de la liste des 55 concurrents invités aux 24 Heures du Mans : Pescarolo Sport engagera une Peugeot 908 HDi FAP. nous vous proposons les réactions officielles des deux parties.

Henri Pescarolo : « Il y a quelque temps, juste avant la clôture des engagements pour les 24 Heures, j’ai eu la surprise de me voir proposer par Olivier Quesnel, nouveau Directeur de Peugeot Sport, de déposer au nom de Pescarolo Sport une demande d’engagement pour une Peugeot 908 ! Disposer de l’une de ces très perfomantes 908 HDi FAP au sein de mon écurie, sera une expérience savoureuse et passionnante pour Pescarolo Sport. Je remercie l’ACO de nous avoir invités avec deux voitures différentes. »

A noter qu’une présence de la 908/Pescarolo Sport en Asian Le Mans Series n’est pas à exclure si on en croit les quelques sous-entendus effectués aujourd’hui. En revanche, cette 908 ne fera pas d'apparition en compétition avant les 24 Heures du Mans. Dans la Sarthe, la livrée de la lionne devrait être relativement proche de celle arborée par la Pescarolo LMP1. Cette dernière tentera de terminer au premier rang des prototypes à moteur essence. Quant aux pilotes, ils seront annoncés prochainement.

Olivier Quesnel, Directeur Peugeot Sport : « Dans la mesure où nous avions matériellement la possibilité de disposer d’une voiture supplémentaire dans une version 2008 conforme à l’évolution du règlement 2009, notre choix s’est porté tout naturellement sur Henri Pescarolo. Hormis son expérience unique de la course mancelle, Henri avait participé à la genèse du projet 908. Nous sommes très heureux qu’il ait pu obtenir les soutiens nécessaires pour engager une 908 HDi FAP dans les prochaines 24 Heures du Mans. »

Propos issus des communiqués des teams,
Revenir en haut Aller en bas
kiki7266
Pilote officiel
Pilote officiel
avatar

Nombre de messages : 2591
Age : 44
Localisation : LAVAL
Auto/Moto : aprilia SR50R
Date d'inscription : 17/12/2007

MessageSujet: Re: le paddock de l'endurance   Ven 27 Fév - 0:09

Henri Pescarolo : Un grand honneur et une grosse reponsabilité !

La star du jour était incontestablement Henri Pescarolo. La révélation de la liste des 55 voitures admises aux 24 Heures du Mans confirmait en effet ce que Endurance-Info vous révélait mardi à savoir que Pescarolo Sport allait aligner une quatrième Peugeot 908 aux côtés des deux du Team Peugeot Total et de celle du Peugeot Sport Total. Une annonce qui en a surpris beaucoup tant Henri a toujours clamé haut et fort que les diesels étaient trop avantagés ces dernières années. Oui mais pour autant, le charismatique patron des verts ne s’est jamais déclaré hostile à la présence de type de motorisation en compétition. Et connaissant les liens entre Pescarolo Sport et Peugeot Sport, l’alliance en devenait presque tout à fait naturelle… Nous avons donc évoqué avec Henri cette belle aventure…

A quand remonte vos premiers contacts avec Peugeot Sport ?

« En fait, c’était très peu de temps avant la clôture des demandes d’engagement aux 24 Heures du Mans. Il fallait absolument que je dépose les deux engagements, soit pour deux Pescarolo LM P1, soit pour une seule accompagnée de la Peugeot 908. Au même moment, Olivier Quesnel et Bruno Famin m’ont confirmé qu’ils avaient la possibilité de construire une quatrième voiture mais pas de l’engager eux-mêmes. Nous nous sommes donc lancés mais avec une grosse part d’inconnue car, comme vous avez pu le voir, la mission du comité de sélection est extrêmement délicate. Avec autant de demandes de très haut niveau, il pouvait considérer que cette quatrième Peugeot 908 n’était peut-être pas digne de figurer sur la grille. Nous attendions donc cette journée avec beaucoup d’anxiété…
Nous prenions le risque de nous retrouver avec une seule Pescarolo Judd au départ. C’était un cas de conscience. J’en ai donc beaucoup discuté avec mon équipe et nous l’avons assumé car c’est une opération médiatique intéressante, les premiers signes sont là. De plus, il peut s’agir d’un premier pas vers un rapprochement avec un constructeur or vous savez que c’est mon rêve. Souvenez-vous de Reinhold Joest, c’est ainsi qu’il a commencé en travaillant de plus en plus étroitement avec un constructeur. Puis il est devenu le représentant officiel d’Audi. Pour ma part, j’ai beaucoup travaillé avec Jean-Pierre Nicolas sur l’élaboration du programme 908 avant qu’il ne soit officiellement engagé. J’ai donc beaucoup de relations avec Peugeot et je suis très fier d’avoir été choisi d’autant que c’est la première fois que Peugeot confie une voiture à une équipe privée, que ce soit à l’époque de la 905 ou maintenant avec la 908. Mais c’est également une très grosse responsabilité tout comme l’est celle de construire ses propres voitures, de les engager et de les faire gagner. »

Quand allez-vous recevoir cette voiture ?

« Tout d’abord, une partie de mon équipe va se rendre à Vélizy (les locaux de Peugeot Sport, NDLR) pour en assurer le montage. Je tiens, et Peugeot Sport également, à ce que mes hommes la connaisse bien mais sinon, nous ne la recevrons réellement que fin Mai pour les essais de Magny-Cours où les Peugeot officielles feront un peu de roulage avant la course. »

Dans quelle configuration sera-t-elle ? Identique aux voitures officielles ?

« Pas tout à fait puisque nous ne disposerons pas des évolutions moteurs 2009. Mais nous aurons évidemment les modifications aéro 2009 ainsi, bien sûr, que la climatisation. »

Y aura-t-il une stratégie d’équipe avec Peugeot ou serez-vous libre à 100% de gérer votre course ?

« Je serai autonome dans la mesure ou la mission assignée par Peugeot est d’assurer le plus possible face à Audi, si il arrive quelque chose aux trois 908 officielles, puisque la notre ,comme je vous l’ai dit, ne disposera pas de toutes les évos 2009. Cependant, je ne pense pas que Peugeot me demandera de faire ralentir ma 908 si elle est devant une autre 908. Mais nous sommes vraiment là pour les épauler dans leur mission. »

Cette annonce vous ouvre-t-elle déjà des possibilités avec des pilotes ?

« Pas encore vraiment car cela ne fait que deux jours que l’information a filtré mais je l’espère. Je pense que cela va en intéresser quelques uns et de nouveaux partenaires également. En tout cas, je l’espère. »

Les équipages ne sont pas encore bouclés ?

« Non, ce qui est possible, c’est que je n’aligne pas tout à fait les mêmes équipages au Mans et en Le Mans Series. Car ce qui est sûr, c’est qu’il me faut absolument 6 très bons pilotes aux 24 Heures. Car je n’ai pas du tout envie de sacrifier les chances de la Pescarolo LMP1 étant donné tous les efforts que nous avons faits sur la recherche aérodynamique. C’est une voiture sur laquelle je compte beaucoup, notamment pour l’image que nous souhaitons donner de notre bureau d’études : capable de créer une nouvelle voiture qui marche très bien. Il en faut donc trois très bons pour la Peugeot 908 et trois autres tout aussi bons pour la Pescarolo Judd Cela ne signifie pas que j’aurai des mauvais pilotes en Le Mans Series, mais je pourrai peut-être faire appel à des pilotes à budget. Un peu comme ce que nous avons fait avec Harold Primat l’an passé et qui est aujourd’hui pilote officiel Aston Martin ! »

Peugeot Sport peut-il déléguer certains de ses pilotes pour la 908 ?

« En tout cas, il n’y a aucune obligation de ce genre. J’ai une entière autonomie de ce point de vue là comme pour celui de la décoration, de la gestion ou du sponsoring, il s’agit d’une véritable 908 privée. Cela dit, il est vrai que nous regardons avec Peugeot Sport certaines possibilités… »

Donnerez-vous toujours la priorité à des équipages 100% français ?

« Non, ce sera probablement un peu moins vrai. J’ai longtemps pris le contre-pied de Renault en F1 et suivi la ligne de Jean-Luc Lagardère en n’engageant que des pilotes tricolores. Mais cette année, j’ai des impératifs budgétaires en cette période de crise. Jean Py et le groupe SORA Composites ne sont pas venus à nos côtés en tant que sponsor mais en tant que partenaire, j’ai donc la charge de trouver les budgets pour courir. De plus, cette opération Peugeot va nous coûter un peu plus cher que de faire rouler une deuxième Pescarolo. Je vais donc devoir probablement ouvrir le champ des possibilités. Mais je compte aussi sur l’intérêt médiatique créé par cet engagement pour compenser ce surcoût… »

Quid de la suite de ce partenariat ?

« Nous avons parlé éventuellement de l’Asian Le Mans Series. Cela va dépendre un peu de ce qu’Automobiles Peugeot va décider après Le Mans, chose qu’ Olivier Quesnel ignore encore aujourd’hui. Ca intéresse l’ACO, ça m’intéresse et ça intéresserait Peugeot qu’une 908 au moins y aille si eux ne sont pas en mesure de le faire et à ce moment là, nous referions une opération un peu similaire. »

Et pour 2010 ?

« C’est la grande inconnue. J’espère que ce premier rapprochement pourra se concrétiser mais je n’abandonne absolument pas pour autant mon rôle de constructeur. Notre nouvelle LM P1 devrait vous surprendre, elle va être très différente et très efficace, c’est en tout cas ce que dit la soufflerie. Il reste à le concrétiser sur la piste. Je n’oublie pas que j’aimerai vendre des voitures en tant que constructeur mais pour cela, nous devons vaincre sur la piste. »

Vous parlez de la nouvelle LM P1, quand la verrons-nous ?

« Très tard ! Comme vous le savez, j’ai traversé une période de turbulences assez sévère cet hiver et cela nous a mis en retard. Il m’a d’abord fallu sécuriser l’avenir de mon écurie. Nous avons commencé en même temps un très gros programme de soufflerie complet en partant d’une page blanche ce qui est un travail colossal. La configuration est maintenant figée et nous avons lancé la production des masters, des moules et des pièces puisqu’il n’y aura pas un seul élément de carrosserie en commun avec celle de l’an passé. Et j’espère en avoir juste une de prête pour Barcelone. La seconde sera une version 2008 modifiée pour 2009. Les deux seront prêtes pour Spa mais dans le même temps, nous devons fournir OAK Racing. »

Il n’est plus question que OAK puisse en avoir une à sa disposition dès Barcelone ?

« Il en est, malheureusement, de moins en moins question car cela signifierait que nous disposions de quatre jeux de carrosserie dès cette première course et cela m’apparaît maintenant trop juste. »

Une Pescarolo LM P1 Judd essence aux côtés d’une Peugeot 908 diesel, la logistique sera l’un des points clés pour les verts aux prochaines 24 Heures du Mans. Voilà en tout cas une alliance qui donne immédiatement une autre dimension à l’équipe Pescarolo Sport. Avec une obligation de résultats encore plus grande que par le passé. Justement l’année ou le plateau s’annonce comme le plus beau probablement de ces 10 dernières éditions. La tâche est rude mais l’équipe sera bien armée…
Revenir en haut Aller en bas
kiki7266
Pilote officiel
Pilote officiel
avatar

Nombre de messages : 2591
Age : 44
Localisation : LAVAL
Auto/Moto : aprilia SR50R
Date d'inscription : 17/12/2007

MessageSujet: Re: le paddock de l'endurance   Ven 27 Fév - 20:26

Gigawave Motorsport avec… Nismo !

Présent depuis ses débuts en FIA-GT avec une Aston Martin DBR9, le Gigawave Motorsport défendra les couleurs de la firme britannique lors des prochaines 24 Heures du Mans, le team faisant partie des 55 heureux invités. Pour Gigawave, 2009 sera décidément une année importante puisque l’équipe sera associée à un autre constructeur en FIA-GT. En effet, pour vérifier les performances de sa nouvelle monture avant de la mettre à disposition des clients, NISMO alignera une voiture de développement sur quatre meetings du championnat. Cette auto sera engagée par Gigawave Motorsport et sera pilotée par Michael Krumm et Darren Turner.

Michael Krumm avait effectué en fin d’année les premiers essais de la nouvelle GT1 conçue par NISMO. Son futur coéquipier, Darren Turner, connaît bien Gigawave, pour avoir disputé les 24 Heures de Spa avec la DBR9. Avec en plus un programme en LMP1 avec Aston Martin, le pilote anglais ne va pas s’ennuyer cette saison !
Revenir en haut Aller en bas
kiki7266
Pilote officiel
Pilote officiel
avatar

Nombre de messages : 2591
Age : 44
Localisation : LAVAL
Auto/Moto : aprilia SR50R
Date d'inscription : 17/12/2007

MessageSujet: Re: le paddock de l'endurance   Dim 1 Mar - 13:50

Nissan GT-R : Les photos officielles !








Si jusqu'à présent Nissan n'avait pas dévoilé officiellement de photos de sa Nissan GT-R version FIA-GT, c'est désormais chose faite avec la présentation du programme sportif 2009 du constructeur japonais qui a eu lieu il y a deux jours. Rappelons qu'une GT-R officielle sera engagée conjointement avec le team britannique Gigawave Motorsport sur quatre manches FIA-GT 2009. Bien entendu, l'auto ne marquera pas de points au championnat.

Si la Nissan GT-R sera pilotée par Michael Krumm et Darren Turner, le responsable du programme FIA-GT est loin d'être un inconnu dans le monde de l'Endurance s'agissant de Yasuhara Kamei. Le Japonais est entré chez Nissan en 1983 au département châssis, avabt rejoindre la branche sportive NISMO en 1988. Il officiait au département technique de la Nissan R32 GT-R Groupe A, qui a remporté les 24 Heures de Spa 1991. Il prend ensuite en charge le développement de la Nissan R390 au sein du TWR en vue de participer aux 24 Heures du Mans. En 1999, il est nommé responsable du projet R391, que l'on verra également dans la Sarthe. Suite à l'arrêt du programme Endurance, Yasuhara Kamei s'est occupé du développement des autos en JGTC.

Une chose est sûre, nous avons hâte de voir cette Nissan GT-R confrontée aux Maserati MC12, Saleen S7-R et autres Chevrolet Corvette C6.R...
Revenir en haut Aller en bas
kiki7266
Pilote officiel
Pilote officiel
avatar

Nombre de messages : 2591
Age : 44
Localisation : LAVAL
Auto/Moto : aprilia SR50R
Date d'inscription : 17/12/2007

MessageSujet: Re: le paddock de l'endurance   Lun 2 Mar - 13:06

Dome et ECO Speed : Déjà la rupture !

A la suite de la non-admission aux 24 Heures du Mans de la Dome S102, qui aurait pu être engagée par le team helvétique Ecospeed, le constructeur japonais a publié ce jour un communiqué dont voici la teneur, communiqué qui officialise la rupture entre Dome et ECO Speed.

"A propos de l'engagement de la S102 aux 24 Heures du Mans 2009, nous tenons à faire le communiqué suivant : En raison du fait que ECO Speed n'a pas eu d'engagement pour les 24 Heures du Mans 2009 et qu'il n'y a pas de paiement de la part d'ECO Speed pour la location à la date convenue entre les deux parties, nous avons d'ores et déjà annulé le contrat avec ECO Speed vendredi dernier.

Donc, avec cette annulation du contrat, nous voudrions vous informer qu'il n'y a malheureusement pas de S102 au Mans cette année."

Si pour les 24 Heures on savait déjà que la belle japonaise ne serait pas en piste, reste-t-il un espoir de la revoir cette année sur les circuits ? Contacté ce matin, Hiroshi Yuchi, Chef de Projet du Département Compétition et Développement de Dome, nous ont fait la réponse suivante : "Il y a toujours quelques teams qui sont intéressés par la S102. Cependant, nous devons être plus prudents. J'espère que nous aurons l'opportunité d'amener la S102 en Europe cette saison et nous continuons à y travailler."

Nous vous tiendrons informés...
Revenir en haut Aller en bas
kiki7266
Pilote officiel
Pilote officiel
avatar

Nombre de messages : 2591
Age : 44
Localisation : LAVAL
Auto/Moto : aprilia SR50R
Date d'inscription : 17/12/2007

MessageSujet: Re: le paddock de l'endurance   Mar 3 Mar - 16:43

(Lola)Aston Martin LMP1 : La mise au point de Lola !

Quelques jours avant de voir en piste l’Aston Martin LMP1 lors des Essais Officiels des Le Mans Series au Paul Ricard HTTT, Lola a tenu à apporter quelques précisions quant à la fourniture des châssis au constructeur britannique. Voici la teneur du communiqué :

« Après un certain nombre de déclarations inexactes et trompeuses données par David Richards, Président d’Aston Martin Racing, en ce qui concerne la fourniture des châssis Lola LMP1 à Aston Martin pour les 24 Heures du Mans et les Le Mans Series, Lola a décidé de rétablir les choses. La Lola Aston Martin a été dessinée et construite par Lola. Il ne s’agit pas d’un nouveau design comme l’a indiqué Aston Martin Racing.

« Aston Martin Racing a entrepris de faire des modifications qui ont nécessité du travail sur CFD afin de revoir l’aéro de la Lola ainsi que des modifications mineures pour obtenir un changement de style. Lola a passé plus de deux ans et demi dans la recherche et le développement de cette auto, avec un budget dépensant plusieurs millions de livres. Aston Martin et Lola ont signé un contrat en décembre 2008 afin qu'ils rachetètent nos autos car ils savaient qu’avec nos performances de 2008, nous avions une LMP1 de pointe et que par la suite, Aston Martin n’a pas eu le temps pour développer sa propre voiture.

« Lorsque Aston Martin a souhaité de nouveau homologuer la Lola et que leur a été donné le prix du droit de la propriété intellectuelle ainsi que la recherche et le développement, les négociations ont échoué. Il est totalement inapproprié qu’Aston Martin tente de récupérer l’auto sous son nom par de fausses déclarations dans la presse. Le contrat entre les deux parties est pour deux autos et en vertu du contrat, le nom doit rester Lola Aston Martin. »


Le message a le mérite d’être clair. Lors des Essais Officiels, il faudra donc parler de Lola-Aston Martin et non d'Aston Martin LMP1...
Revenir en haut Aller en bas
kiki7266
Pilote officiel
Pilote officiel
avatar

Nombre de messages : 2591
Age : 44
Localisation : LAVAL
Auto/Moto : aprilia SR50R
Date d'inscription : 17/12/2007

MessageSujet: Re: le paddock de l'endurance   Dim 8 Mar - 12:16

Premières photos de la Lola Aston Martin LMP1 !











Voici les premières photos de la (Lola) Aston Martin LMP1. Première constatation, le design est particulièrement fidèle aux esquisses présentées fin janvier par Aston Martin. La partie avant a été sérieusement revue depuis l'an dernier, avec une calandre qui n'est pas sans rappeler les modèles de série de la firme britannique.
Revenir en haut Aller en bas
Rom Kese
Pilote officiel
Pilote officiel
avatar

Nombre de messages : 2550
Age : 31
Localisation : Angers 49
Auto/Moto : 307 XSI 2.0 HDI 110ch
Date d'inscription : 15/04/2008

MessageSujet: Re: le paddock de l'endurance   Dim 8 Mar - 20:32

ouhhh , elle a de la guaule , en plus avec l'emblématique sponsor gulf , elle a tout pour faire des étincelles mème si l'on sait que cette anné sera une phase de test

_________________
x2
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: le paddock de l'endurance   

Revenir en haut Aller en bas
 
le paddock de l'endurance
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» test entrée de paddock
» paddock paradise
» Aménagement de mon paddock d'hiver....
» propose boxes à louer + paddock
» Paddock

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ZONE-ROUGE :: Autos :: L'actualité sportive-
Sauter vers: